WIPOSTAD (v3.0)

Related Links

Search WIPOSTAD

Shortcuts

Actions

Language: English | Español | Français

Norme ST.35

Version 1.0

FORMAT RECOMMANDÉ POUR L’ÉCHANGE D’INFORMATION SUR LES DOCUMENTS DE BREVET PUBLIÉS, ENREGISTRÉE EN MODE MIXTE SUR BANDE EN BOBINE OU EN CARTOUCHE IBM 3480/90
Révision adoptée par le Comité permanent des techniques de l’information à sa quatrième session plénière, le 10 décembre 1999

TABLE DES MATIÈRES


Introduction

1.

La présente norme définit les formats à utiliser pour l’échange et le traitement de l’information relative aux documents de brevet publiés, enregistrée en mode mixte (MM) sur bande magnétique en bobine de ½ pouce ou en cartouche IBM 3480/90 (Mixed‑Mode Magnetic Tape – MMMT). Elle a été établie à partir de plusieurs autres normes et recommandations internationales – de l’ISO, de l’OMPI et de l’UIT‑T (CCITT); ces documents sont expressément mentionnés dans le texte lorsqu’il y a lieu. La présente norme définit une présentation indépendante du matériel et de la configuration pour les documents de brevet, aux fins notamment de l’échange sur bande magnétique.

2.

Cette norme a donc pour objet de prévoir une structure logique et indépendante pour le traitement des documents de brevet et l’échange de toutes les données relatives à un ou plusieurs brevets, qu’il s’agisse de données textuelles ou de données images. Elle peut, par conséquent, être utilisée en lieu et place de la norme ST.30 intitulée Recommandation concernant la présentation normalisée de données sur bande magnétique pour l’échange sous forme déchiffrable par ordinateur d’informations bibliographiques, d’abrégés et de textes complets des documents de brevet ou de la norme ST.33 intitulée Norme recommandée pour l’échange de documents de brevet sous forme de fac-similés.

En règle générale, les données échangées servent à la création ou à la mise à jour de bases de données bibliographiques sur les brevets, mais elles peuvent également être utilisées dans le cadre de bases de données en texte complet ou de bases de données relatives aux brevets, quel qu’en soit le support : bande, disque dur, disque compact ROM, etc. Cette norme permet notamment de traiter les données suivantes :

a) le texte complet ou partiel des documents de brevet, y compris les données bibliographiques, enregistré sous forme codée caractère par caractère; il est vivement recommandé que ces données fassent l’objet d’un balisage SGML, conformément à la norme ST.32 de l’OMPI (voir ci‑après);

b) des pages entières de documents représentées sous la forme d’une seule image, quel que soit leur contenu (données bibliographiques, texte ou images);

c) à l’intérieur des documents (texte complet), des données telles que les dessins, les formules chimiques, les tableaux complexes, etc., qui ne peuvent pas être enregistrées sous forme codée caractère par caractère mais peuvent être traitées comme des “images incrustées” (EMI) et définies en tant que cadres.

Notes :

i) l’information concernant les données textuelles ou les données images doit être communiquée conformément aux indications relatives à l’identification et aux préfixes, qui figurent à l’appendice 2;

ii) en ce qui concerne les données images (voir 2.b) et c) ci-dessus), le format de compression préconisé est celui de la recommandation T.6 de l’UIT‑T (CCITT) relative aux télécopieurs du groupe 4, mais d’autres formats d’images sont possibles;

iii) un autre mode de stockage des données images est exposé dans l’appendice 4 : le stockage selon le format TIFF (Tagged Image File Format); là encore, le format de compression recommandé est celui de la recommandation T.6 de l’UIT-T (CCITT) relative aux télécopieurs du groupe 4.

Références

3.

Les normes ci-après sont fondamentales pour la présente recommandation :

a) Norme ST.32 de l’OMPI :  Recommandation concernant le balisage des documents de brevet selon le SGML (langage normalisé de balisage généralisé);

b) Norme ST.33 de l’OMPI :  Norme recommandée pour l’échange de documents de brevet sous forme de fac-similés;

(Note : dans l’appendice 2, les indications relatives aux préfixes sont similaires mais non identiques à celles figurant dans la norme ST.33, qui ont seulement servi de base d’indexation.)

c) Norme internationale ISO 1001‑1986, Information processing – File structure and labelling of magnetic tapes for information exchange (traitement de l’information – structure de fichiers et étiquetage sur bandes magnétiques pour l’échange d’informations), disponible en anglais seulement;

d) Norme internationale ISO 8879‑1986, Traitement de l’information – Systèmes bureautiques – Langage normalisé de balisage généralisé (SGML);

e) Fascicule VII.3 du Livre bleu de l’UIT‑T (CCITT), intitulé “Équipements terminaux et protocoles pour les services de télématique – recommandations T.0 à T.63” – Recommandation T.6 : Schémas de codage et fonctions de commande de codage de la télécopie pour les télécopieurs du groupe 4 (1984, modifiée en 1988);

f) Tagged Image File Format (TIFF). Norme administrée par Microsoft Corp. pour le compte d’Aldus. Des informations détaillées sur la structure du format TIFF figurent dans le manuel Windows Software Development Kit de Microsoft, version 2.0, intitulé “Windows Extensions”, chapitres 1 à 7. Ces informations y sont données avec l’autorisation de Hewlett‑Packard Company, Division Greely.

Appendices

4.

Les appendices de la présente recommandation ont le contenu suivant :

  • Appendice 1 – Jeu de caractères pour le codage des étiquettes et des préfixes d’enregistrement (selon code EBCDIC D’IBM)
  • Appendice 2 – Définition des éléments de préfixe
  • Appendice 3 – Convention concernant le codage du fac-similé
  • Appendice 4 – Tagged Image File Format (TIFF)
  • Appendice 5 – Exemples de codage en mode mixte de documents de brevet

Définitions

5.

Aux fins de la présente recommandation,

a) on entend par ÉTIQUETTE D’ENREGISTREMENT un court fichier figurant sur la bande magnétique et contenant le nom et les caractéristiques de la bande intégrale. Toute bande étiquetée commence par une étiquette de volume et chaque fichier de données qui y figure est précédé d’une étiquette d’en-tête et suivi d’une étiquette de fin. Sur ce point, la présente norme est conforme à la norme ISO 1001;

b) on entend par DOCUMENTS DE BREVET les brevets d’invention, les brevets de plante, les certificats d’auteur d’invention, les brevets de dessin ou modèle, les certificats d’utilité, les modèles d’utilité, les certificats d’addition et les demandes publiées relatives à ces titres de protection (un document de brevet peut contenir plusieurs sous-documents de brevet – voir ci‑dessous);

c) on entend par ENREGISTREMENT LOGIQUE l’ensemble des champs et des données se rapportant à un seul et même document de brevet et considérés comme formant une seule entité. Un enregistrement logique peut contenir différents composants de document;

d) on entend par COMPOSANT DE DOCUMENT l’ensemble des champs et des données qui, dans un enregistrement logique (document de brevet), peuvent être considérés comme formant une seule entité, par exemple le texte complet d’un document de brevet ou une image;

e) on entend par SOUS-DOCUMENT DE BREVET dans la partie variable d’un composant texte, les sous‑documents qu’un document de brevet peut contenir, tels que les données bibliographiques, l’abrégé, la description, les revendications, les dessins ou le rapport de recherche;

f) on entend par COMPOSANT IMAGE un composant formé d’une image, c’est-à-dire une image incrustée, un dessin ou une image pleine page en fac‑similé (qui peut elle-même contenir plusieurs images);

g) on entend par BLOC un ensemble d’enregistrements qui peuvent entrer dans un champ à 20 000 octets;

h) on entend par ENREGISTREMENT PHYSIQUE l’ensemble des champs et des données qui, dans un composant de document, peuvent être considérés comme formant une seule entité. Lorsque la taille d’un composant de document est supérieure à celle du bloc (20 000 octets), ses données doivent être fractionnées en plusieurs enregistrements physiques;

i) on entend par FRACTIONNEMENT la technique qui permet de diviser un enregistrement logique en plusieurs enregistrements physiques, car la taille d’un enregistrement logique est supérieure à la taille maximale d’un enregistrement physique.

Partie 1 : Spécifications du mode mixte (enregistrements logiques et composants)

6.

Cette partie de la norme contient une description de la présentation logique générale et du formatage recommandés pour les documents de brevet publiés qui sont échangés sur des bandes magnétiques en bobine de ½ pouce ou en cartouche IBM 3480/90 (voir la description au paragraphe 4 de la partie 2).

7.

Un enregistrement logique ne peut pas contenir plus d’un document.

8.

Tout ensemble de données (fichier) contenant des documents de brevet sous forme électronique peut renfermer une suite d’enregistrements logiques organisée, par exemple, dans l’ordre ascendant des données d’identification de document.

9.

Chaque enregistrement logique peut contenir, pour tout document de brevet, des informations codées caractère par caractère et des informations sous forme d’images.

10.

La structure générale d’un enregistrement peut se schématiser comme suit :

11.

Les éléments de préfixe contiennent le code de pays, le numéro de document, le type de document, etc., et toutes autres informations générales utiles pour le traitement du document (voir l’appendice 2).

12.

La partie variable peut contenir deux types principaux de composants :

a) Pour la partie codée caractère par caractère, le composant peut comprendre toutes les données textuelles associées à un document de brevet, c’est-à-dire des sous-documents tels que les données bibliographiques, l’abrégé, la description, les revendications, les dessins, le rapport de recherche, etc. Il est vivement recommandé de coder ces données conformément à la norme ST.32 de l’OMPI, qui définit des balises SGML permettant la structuration des données en question de manière à en faciliter le traitement ultérieur. Ces balises comprennent en particulier des références aux données images insérées dans le corps du texte (“images incrustées”) et signalées par la balise <EMI>, ce qui permet d’établir un lien avec l’image proprement dite. (Les jeux de caractères et appels d’entité de caractères recommandés pour ces données sont aussi indiqués dans la norme ST.32.)

[Pour la partie codée caractère par caractère, il est également possible de considérer une page d’un document de brevet comme formant un composant suivi de tous les composants images connexes éventuels. Dans ce cas, certaines définitions d’éléments de préfixe tels que l’élément 18 (voir l’appendice 2) acquièrent de l’importance.]

b) Chaque image codée, qu’il s’agisse d’une image pleine page ou d’une image incrustée (balises <RTI> ou <EMI>) donne lieu à la création d’un “composant image”, ce qui la fait considérer comme un composant à part entière. Les images sont enregistrées selon leur ordre d’apparition dans l’enregistrement logique du document et signalées par une position correspondante dans la partie codée caractère par caractère. Cette correspondance doit être parfaite.

13.

Les images peuvent être stockées dans la partie variable de différentes manières :

a) selon la norme relative aux télécopieurs du groupe 4, en mode point uniquement;

b) selon la norme relative aux télécopieurs du groupe 4, en format TIFF.

La norme prévoit d’autres extensions (CGM, JPEG, etc.). Il est précisé dans le préfixe sous quel format l’image est stockée.

L’ordre des images peut être indiqué au moyen d’un numéro à huit octets, généralement composé de quatre caractères pour le numéro de page, suivis de quatre autres pour le numéro de cadre. Il peut toutefois aussi s’agir d’un numéro d’ordre dans une série commençant par 1 pour chaque document (par exemple, en cas de recours à la publication électronique, sans référence à un document sur papier déterminé). La présentation logique et le lien existant entre ces composants variables peuvent être représentés comme suit :

La structure d’un document de brevet type peut être la suivante (étiquettes conformes aux dispositions de la norme ST.32 de l’OMPI) :

Dans l’exemple ci-dessus, nous avons donc un document de brevet (enregistrement logique) qui contient trois composants de document : le texte et deux images. Un composant, à savoir le texte, contient six sous‑documents de brevet. Le lien entre les composants est maintenu à l’aide des balises <EMI> dans le texte et des indications de préfixe correspondantes dans l’image. Le nom de fichier de l’enregistrement logique, qui est en général le numéro de la demande de brevet ou de la publication, peut relier tous les composants. D’autres exemples figurent dans l’appendice 5.

Dans la partie suivante de la présente norme, il est expliqué comment ces données peuvent être enregistrées sur bande magnétique (en bobine ou en cartouche) aux fins d’échange d’informations. L’utilisation d’autres supports doit faire l’objet d’une étude complémentaire.

Partie 2 : Spécifications des composants physiques de bandes magnétiques

Spécifications normalisées de la bande magnétique

14.

Les spécifications normalisées de la bande magnétique sont les suivantes :

a) bande magnétique en bobine de ½ pouce à neuf pistes, ou cartouche IBM 3480/90 à 18/36 pistes;

b) densité d’enregistrement : 6250 bits/pouce pour la bande en bobine, 48 kilos‑octets/pouce pour la cartouche;

c) étiquettes de volume, d’en-tête 1 et d’en‑tête 2 normalisées selon ISO 1001, ce qui, en l’occurrence, est compatible avec l’étiquetage IBM; il est également possible d’ajouter des étiquettes d’utilisateur;

d) l’étiquette et le préfixe d’enregistrement devront être codés en caractères de l’alphabet latin et en chiffres arabes, totalement compatibles avec le code EBCDIC (Extended Binary Coded Decimal Interchange Code) d’IBM et avec le jeu de caractères de codage figurant à l’appendice 1;

e) un fichier peut être réparti sur plusieurs volumes, conformément à la norme ISO 1001.

Structure des fichiers

15.

Il convient de se conformer, à cet égard, à la norme ISO 1001, qui définit l’étiquetage des bandes magnétiques ainsi que la structure et l’utilisation des étiquettes.

16.

Chaque ensemble de données (fichier) peut contenir une série d’enregistrements logiques représentant chacun un document de brevet.

17.

Le schéma ci-dessous indique la structure générale d’un fichier :

étiquette d’en-tête selon 1001

enr. log. 1

enr. log. 2

enr. log. n

étiquette de fin selon 1001

18.

Tout enregistrement logique doit contenir au maximum (232 – 1) enregistrements physiques. Sa taille théorique doit donc être inférieure à (232 – 1) x 19 996 positions (taille maximale du bloc, soit 20 000 octets, moins l’indicateur de longueur de bloc de 4 octets).

19.

La taille maximale totale de l’enregistrement physique est de 19 996 positions, y compris l’indicateur de longueur d’enregistrement de 4 octets.

Spécifications des enregistrements physiques

20.

Les spécifications des enregistrements physiques sont les suivantes :

a) le mode d’enregistrement repose sur le groupement en blocs de longueur variable, chaque bloc pouvant contenir plusieurs enregistrements physiques;

b) la longueur maximale d’un bloc est de 20 000 octets, y compris l’indicateur de longueur de bloc (4 octets);

c) la taille maximale d’un enregistrement physique est de 19 996 octets, y compris l’indicateur de longueur d’enregistrement (4 octets);

d) la structure d’un enregistrement physique peut se schématiser comme suit :

21.

Chaque enregistrement physique commence par un préfixe de 256 octets. Ce préfixe comprend le descripteur d’enregistrement (indicateur binaire de longueur d’enregistrement à 4 octets) mais, selon l’environnement du système, ce champ peut ne pas être directement accessible depuis certains programmes d’application tels que IBM OS/VS COBOL. Ce préfixe est défini à l’appendice 2.

22.

Chaque composant de document donne lieu à la création d’au moins un enregistrement physique. Lorsque la taille d’un composant dépasse la longueur physique maximale, on met en œuvre la technique de fractionnement décrite ci-dessous pour créer un plus grand nombre d’enregistrements physiques.

23.

Les enregistrements physiques sont créés sur bande magnétique, selon une structure dite à “enregistrements variables”.

Technique de fractionnement

24.

Les lecteurs de bande magnétique n’étant normalement pas en mesure de traiter des enregistrements physiques de plus de 20 000 caractères, il est nécessaire de recourir à une technique de fractionnement des composants de document. Le préfixe d’enregistrement contient à cet effet deux éléments relatifs au fractionnement : l’élément 9 et l’élément 19 (indiquant respectivement le numéro d’ordre de l’enregistrement de composant et le numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé, qui forment tous deux des champs à deux octets – voir l’appendice 2 – et qui seront utilisés par les programmes d’application.

25.

Le schéma ci‑après peut être utile pour illustrer la configuration des données sur la bande magnétique et la présentation des éléments de préfixe correspondants :

(Note : En principe, le premier composant de document contient des données codées caractère par caractère, éventuellement suivies d’un nombre n de composants images.)

Configuration de fichier

 

VOL = Identificateur de volume de bande
HDR = Enregistrements d’en‑tête
EOF = Enregistrements de fin de fichier
TM = Marque de bande
BDW = Descripteur de bloc, à quatre octets :

  • les octets 1‑2 définissent la longueur de bloc effective en hexadécimal; par exemple 19 774 est stocké sous la forme x’4D3E’;
  • les octets 3‑4 contiennent la valeur hexadécimale x’0000’.

RDW = Descripteur d’enregistrement, à quatre octets :

  • les octets 1‑2 définissent la longueur de bloc effective en hexadécimal; par exemple 19 774 est stocké sous la forme x’05F6’;
  • les octets 3‑4 contiennent la valeur hexadécimale x’0000’.

RL = Longueur d’enregistrement, à cinq octets.

La longueur maximale de l’enregistrement est de 19 992 octets (à l’exception du terme de description d’enregistrement (RDW) d’une longueur de 4 octets) avec une partie fixe à 252 octets. À partir de la position 253, l’enregistrement contient des données de longueur variable.

 

Bloc Enregistrement physique (7)
Type de doc.
(8)
N° id. du doc.
(9)
N° d’ordre de l’enrt du doc.
(17)
N° de cadre le plus élevé dans la page
(18)
N° d’ordre d’enrt de doc. le plus élevé
(19)
N° d’ordre d’enrt de composant de doc. le plus élevé
(1)
Longueur d’enrt
Longueur de bloc
1 1 TXT 00000001 1 ND 6 2 19996 20000
2 2 TXT 00000001 2 1 6 2 12000
2 3 EMI 00010001 1 1 6 1 7000 19004
3 4 EMI 00030001 1 1 6 1 12000 12004
4 5 EMI 00220001 1 1 6 2 19996 20000
5 6 EMI 00220001 2 1 6 2 17000 17004

Notes :

  • HDR = Étiquette d’en‑tête
  • PX = Éléments de préfixe (voir les tableaux de l’appendice 2)
  • Les numéros entre parenthèses, par exemple (7), renvoient aux éléments de préfixe détaillés dans les tableaux de l’appendice 2.

Exemple

26.

Des exemples de codage de documents de brevet en mode mixte figurent à l’appendice 5.

Utilisation du jeu de caractères ASCII

27.

En ce qui concerne les éléments de préfixe, il est possible d’utiliser le jeu de caractères ASCII en lieu et place de l’EBCDIC sans que la taille de champ en soit modifiée. Seule est exigée l’utilisation d’un indicateur précisant que les données sont en ASCII et non en EBCDIC.

28.

Il est recommandé d’utiliser un champ d’octet et d’enregistrer un “A” en ASCII pour les données codées en ASCII ou un “E” en EBCDIC pour les données codées en EBCDIC. Dans les indications concernant les préfixes, il peut s’agir de la position 19 (par exemple, le premier octet de l’élément 6 : “Autres”).

29.

Pour les champs codés sous forme de données binaires, il est recommandé de mettre ces données en format de caractère, compte tenu des différences qui existent dans l’interprétation des données binaires de différents systèmes d’exploitation (par exemple, UNIX). Dans ce cas aussi, il est proposé d’utiliser les champs “libres” des éléments “Autres”. Les champs codés sous forme binaire sont les suivants :

a) Élément 9 : numéro d’ordre de l’enregistrement du composant de document, à 2 octets. Dans la pratique, la valeur maximale ne doit jamais dépasser 10 000 (- 1) de telle sorte qu’une longueur de champ de quatre caractères (en ASCII ou en EBCDIC) soit suffisante. L’espace peut se trouver dans l’élément 23 : position 107‑110.

b) Élément 18 : numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé, à 4 octets. La valeur maximale ne doit jamais dépasser 1 000 000 (- 1) de telle sorte qu’un champ de six caractères (en ASCII ou en EBCDIC) soit suffisant. L’espace peut se trouver dans l’élément 23 (autres utilisations d’échanges) : position 111‑116.

c) Élément 19 : numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé, à 2 octets. Dans la pratique, la valeur maximale ne doit jamais dépasser 10 000 (- 1) de telle sorte qu’une longueur de champ de quatre caractères (en ASCII ou en EBCDIC) soit suffisante. L’espace peut se trouver dans l’élément 23 : position 117‑120.

d) Élément 49 : longueur du champ des données variable, à 2 octets. Bien que la valeur puisse être déduite de l’élément 1 (longueur de l’enregistrement en format de caractère – longueur du préfixe), elle peut aussi être stockée dans l’élément 6 avec la même longueur d’élément 1, soit cinq caractères : position 20‑24.

Notes :

Dans la pratique, si les données sont fournies sur bande magnétique, l’information relative à l’étiquette de bande doit normalement être en EBCDIC (norme ISO 1001), même si les indications concernant les préfixes sont en ASCII. Dans ce cas, les informations relatives à l’étiquette de bande peuvent être ignorées ou – cas le plus fréquent – traitées automatiquement par les systèmes récepteurs.

Si les indications concernant les préfixes sont en ASCII, il est recommandé que les données textuelles variables (données SGML) soient aussi en ASCII et inversement pour les données en EBCDIC.

Application

30.

Il est recommandé qu’avant de procéder à des échanges réguliers d’informations les offices examinent ensemble de manière approfondie la façon exacte dont la présente norme recommandée est appliquée, notamment pour ce qui est des informations à enregistrer sous les rubriques “Autres” éléments nos 6, 11, 12, 23, 34, 35, 47 et 48) de la définition du préfixe figurant à l’appendice 2.

APPENDICE 1 :  Jeu de caractères pour le codage des étiquettes et des préfixes d’enregistrement (selon code EBCDIC D’IBM)

Rangée Colonne 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 A B C D E F
Config. 00 01 10 11
binaire 00 01 10 11 00 01 10 11 00 01 10 11 00 01 10 11
0 0000 SP - 0
1 0001 / A J 1
2 0010 B K S 2
3 0011 C L T 3
4 0100 D M U 4
5 0101 E N V 5
6 0110 F O W 6
7 0111 G P X 7
8 1000 H Q Y 8
9 1001 I R Z 9
A 1010
B 1011 , #
C 1100 < * %
D 1101 ( ) _
E 1110 + ; > =
F 1111 ?  

APPENDICE 2 :  Définition/Description des éléments de préfixe

Définition des éléments de préfixe

O/S/F/R Numéro d’élément Nom de champ Position de démarrage Longueur de champ Type
O 0 Longueur d’enregistrement interne -3 4 bin.

Légende O/S/F/R :  O = obligatoire – S = souhaitable – F = facultatif – R = réservé

I. Eléments de préfixe

O/S/F/R Numéro d’élément Nom de champ Position de démarrage Longueur de champ Type
O 1 Longueur d’enregistrement 1 5 carac.
O 2 Office de publication 6 2 carac.
O 3 Type de document 8 2 carac.
O 4 Numéro du document 10 8 carac.
F 5 Code de l’année impériale 18 1 carac.
S 6.1 Jeu de caractères du préfixe (ASCII ou EBCDIC) 19 1 carac.
S 6.2 Longueur du champ de données variable (50) 20 5 carac.
O 6.3 Numéro de la version 25 2 carac.
O 7 Type de composant de document 27 3 carac.
O 8 Numéro d’identification du composant de document 30 8 carac.
O 9 Numéro d’ordre de l’enregistrement de composant de document 38 2 bin.
F 10 Date de publication de la modification 40 8 carac.
F 11 Autres (utilisation aux fins d’échange) 48 15 carac.
F 12 Autres (usage interne) 63 15 carac.
O 13 Office d’origine 78 2 carac.
O 14 Date de production 80 8 carac.
O 15 État du document 88 1 carac.
O 16 État du composant de document 89 1 carac.
F 17 Numéro de cadre le plus élevé dans la page 90 4 carac.
F 18 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 94 4 carac.
O 19 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 98 2 bin.
S 20 Identification du bulletin de révision 100 1 carac.
F 21 Format du document (hauteur) 101 3 carac.
F 22 Format du document (largeur) 104 3 carac.
S 23 Numéro d’ordre d’enregistrement de document (élément 9 en format de caractère) 107 4 carac.
S 23 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé(élément 18 en format de caractère) 111 6 carac.
S 23 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé (élément 19 en format de caractère) 117 4 carac.
F 23 Autres (utilisation aux fins d’échange) 121 1 carac.
F 24 Autres (usage interne) 122 15 carac.
O 25 Type de données 137 1 carac.
F 26 Existence de données bibliographiques 138 1 carac.
F 27 Existence de revendication(s) 139 1 carac.
F 28 Existence de dessin(s) 140 1 carac.
F 29 Existence de modification(s) 141 1 carac.
F 30 Existence de description 142 1 carac.
F 31 Existence d’un abrégé 143 1 carac.
F 32 Existence d’un rapport de recherche 144 1 carac.
F 33 Existence d’un dessin d’abrégé 145 1 carac.
O 34 Numéro étendu de document 146 15 carac.
F 35 Autres (usage interne) 161 20 carac.
O 36 Méthode de compression des données images 181 2 carac.
O 37 Code du facteur K 183 2 carac.
O 38 Résolution 185 2 carac.
O 39 Hauteur du cadre 187 3 carac.
O 40 Largeur du cadre 190 3 carac.
O 41 Nombre de lignes dans la hauteur du cadre 193 4 carac.
O 42 Nombre de lignes dans la largeur du cadre 197 4 carac.
S 43 Code de rotation 201 1 carac.
F 44 Coordonnées du cadre sur l’axe des X 202 4 carac.
F 45 Coordonnées du cadre sur l’axe des Y 206 4 carac.
O 46 Ordre de remplissage des bits dans les octets 210 1 carac.
O 47 Autres (utilisation aux fins d’échange) 211 20 carac.
S 48 Autres (usage interne) 231 20 carac.

Légende O/S/F/R :  O = obligatoire – S = souhaitable – F = facultatif – R = réservé

II. Champ de données variable

O/S/F/R Numéro d’élément Nom de champ Position de démarrage Longueur de champ Type
O 49 Longueur du champ de données variable 251 2 bin.
O 50 Champ de données variable 253 variable bin.

Légende O/S/F/R :  O = obligatoire – S = souhaitable – F = facultatif – R = réservé

Note : Les éléments 26 à 48 définis ci-dessus ne s’appliquent pas aux données textuelles. Dans le cas des données textuelles uniquement, ils se définissent donc ainsi :

III. Eléments de préfixe 26 à 48 pour les données textuelles uniquement

O/S/F/R Numéro d’élément Nom de champ Position de démarrage Longueur de champ Type
M 26 – 48 Autres 138 8 carac.
F 34 Numéro étendu de document 146 15 carac.
M 35 – 48 Autres 161 90 carac.

Légende O/S/F/R :  O = obligatoire – S = souhaitable – F = facultatif – R = réservé

La valeur de l’élément “Autres” peut être définie pour des blancs ou utilisée selon que de besoin.

Description des éléments de préfixe

Numéro d’élément Nom de champ Description
0 Longueur d’enregistrement interne(terme descripteur d’enregistrement) Indicateur binaire de longueur d’enregistrement, qui n’est pas toujours accessible aux programmes d’application.

Les octets 1‑2 indiquent la longueur effective de l’enregistrement logique, plus 4 octets sous forme hexadécimale.

Les octets 3‑4 contiennent la valeur hexadécimale x’0000’.
1 Longueur d’enregistrement Valable pour tous les systèmes d’exploitation; la valeur est égale à celle de l’élément 0 moins 4.
2 Office de publication Code de l’office de publication selon la norme ST.3 de l’OMPI (Code normalisé à deux lettres recommandé pour la représentation des pays, d’autres entités et d’organisations internationales délivrant ou enregistrant des titres de propriété industrielle).
3 Type de document Code selon la norme ST.16 de l’OMPI (Code normalisé d’identification de différents types de documents de brevet).
4 Numéro du document Numéro de publication normalisé du document. S’il existe aussi un numéro de demande, il est vivement recommandé que cette donnée figure dans l’un des champs “Autres”.
5 Code de l’année impériale Désignation de l’année pour équivalence dans le calendrier non japonais. Les codes actuellement utilisés sont les suivants :

1 - MEIJI

2 - TAISHO

3 - SHOWA

4 - HEISEI
6.1 Jeu de caractères du préfixe Indique le jeu de caractères utilisé pour les données du préfixe : ASCII ou EBCDIC :

A Bit : “01000001” pour ASCII (caractère A en ASCII)

E Bit : “11000101” pour EBCDIC (caractère E en EBCDIC)
6.2 Longueur du champ de données variable (50) Longueur de l’élément 50, qui est la partie de l’enregistrement contenant les données variables. La longueur est exprimée par un numéro en format de caractère (ASCII ou EBCDIC).
6.3 Numéro de la version Numéro de la version de la présent norme. Sa valeur sera “F2”.
7 Type de composant de document Les codes actuellement utilisés sont les suivants :

EMI - image incrustée (format cadre ou pleine page)

GAI - fichier de jeux de caractères Gaiji (à l’usage du JPO)

RTI - remplacement de texte par des données images

TXT données codées caractère par caractère

OCR données codées caractère par caractère obtenues par conversion

ROC

Autres valeurs non encore attribuées
8 Numéro d’identification du composant de document 1. Pour les enregistrements d’images, c’est-à-dire lorsque l’élément 7 contient une balise “EMI”, “RTI” ou “OCR”, le numéro d’ordre peut soit contenir un numéro séquentiel incrémenté en fonction de l’identificateur de document, soit être codé comme suit :

4 premiers caractères : numéro de page

4 derniers caractères : numéro de cadre

Il va de soi que pour un même identificateur de document, le champ doit être codé de manière uniforme selon l’une ou l’autre de ces méthodes, mais NON selon les deux à la fois.

2. Pour les enregistrements de texte, c’est-à-dire lorsque l’élément 7 contient la balise “TXT”, le numéro d’ordre doit, en principe, être 00000001.
9 Numéro d’ordre de l’enregistrement de composant de document Identification de cet enregistrement par rapport au numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé (élément 19).
10 Date de publication de la modification Date de modification, selon le format YYYYMMDD.
11 Autres (aux fins d’échange) Libre utilisation, par chaque office, aux fins d’échange. L’utilisation doit évidemment être précisée à l’intention des offices récepteurs.
12 Autres (usage interne) Libre utilisation, par chaque office, aux fins d’usage interne.
13 Office d’origine Office d’origine du texte ou de l’image saisie, indiqué au moyen du code prévu par la norme ST.3 de l’OMPI (Code normalisé à deux lettres recommandé pour la représentation des États, d’autres entités et d’organisations intergouvernementales délivrant ou enregistrant des titres de propriété industrielle).
14 Date de production Date de saisie des données, selon le format YYYYMMDD.
15 État du document Les codes actuellement utilisés sont :

N nouveau

R remplacement

D suppression
16 État du composant de document Les codes actuellement utilisés sont :

N nouveau

R remplacement

D suppression

M manquant
17 Numéro de cadre le plus élevé dans la page Dernier numéro de cadre utilisé dans le numéro de page courant indiqué sous l’élément 8 (“Numéro d’identification du composant de document”), c’est‑à‑dire nombre de composants utilisés dans une page.
18 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé Nombre total d’enregistrements physiques utilisés pour ce document, c’est-à-dire pour le même :

office de publication

type de document

numéro de document

code de l’année impériale
19 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé Nombre total d’enregistrements physiques pour ce composant de document, c’est-à-dire pour le même :

office de publication

type de document

numéro de document

code de l’année impériale

type de composant de document

numéro d’identification de composant de document
20 Identification du bulletin de révision 1 - Document de révision

0 - Autre document

21 Format du document (hauteur) Indication de la hauteur de page du document en millimètres (mm).
22 Format du document (largeur) Indication de la largeur de page du document en millimètres (mm).
23.1 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document (élément 9 en format de caractère) Identification de cet enregistrement par rapport au numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé (élément 19). La longueur est exprimée par un numéro en format de caractère (ASCII ou EBCDIC).
23.2 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé (élément 18 en format de caractère) Nombre total d’enregistrements physiques utilisés pour ce document, c’est‑à‑dire pour le même :

office de publication

type de document

numéro de document

code de l’année impériale

La longueur est exprimée par un numéro en format de caractère  (ASCII ou EBCDIC).
23.3 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé (élément 19 en format de caractère) Nombre total d’enregistrements physiques pour ce composant de document, c’est-à-dire pour le mêmeoffice de publicationtype de documentnuméro de documentcode de l’année impérialetype de composant de documentnuméro d’identification de composant de documentLa longueur est exprimée par un numéro en format de caractère (ASCII ou EBCDIC).
23.4 Autres (aux fins d’échange) Libre utilisation, par chaque office à des fins d’échange. L’utilisation doit évidemment être précisée à l’intention des offices récepteurs.
24 Autres (usage interne) Libre utilisation, par chaque office, aux fins d’usage interne.
25 Type de données Les codes actuellement utilisés sont :

T – TEXTE

4 – image de format GROUPE 4

C – image de format CGM

G – Image de format IGES

F – Image de format TIFF

26 – 33 Existence de sous-documents Indication du type de sous-document dans lequel figure l’image. Les codes actuellement utilisés sont :

1 – sous-document présent

0 – sous-document NON présent

Espace non utilisé

Données images uniquement.

34 Numéro étendu de document Numéro de document tel qu’il est défini pour l’élément 4, mais autorisant plus de 8 chiffres. Le champ doit toujours être rempli, même lorsque le numéro du document rentre dans l’élément 4.

Données textuelles et données images.

35 Autres (usage interne) Libre utilisation, par chaque office, aux fins d’usage interne.

Données images uniquement.

36 Méthode de compression des données images Les codes actuellement utilisés sont :

MR Modified Read Code (MRC)

M2 Modified Read Code II (MRII)

Données images uniquement.

37 Code du facteur K K infini est représenté par la valeur 99.

Données images uniquement.

38 Résolution Les valeurs actuellement utilisées sont les suivantes :

8 – 8 lignes/mm

12 – 12 lignes/mm

16 – 16 lignes/mm

Données images uniquement.
39 Hauteur de cadre Indication des dimensions du cadre en millimètres (mm) indépendamment de la rotation (élément 43).

Données images uniquement.

40 Largeur de cadre Indication des dimensions du cadre en millimètres (mm) indépendamment de la rotation (élément 43).

Données images uniquement.

41 Nombre de lignes dans la hauteur du cadre Nombre de lignes explorées pour chaque dimension du cadre.

Données images uniquement.

42 Nombre de lignes dans la largeur du cadre Nombre de lignes explorées pour chaque dimension du cadre.

Données images uniquement.

43 Code de rotation
Espace = non utilisé

Données images uniquement.

44, 45 Position du cadre sur l’axe des X et des Y Coordonnées X et Y en dixièmes de millimètre de l’emplacement du cadre par rapport au coin supérieur gauche de la page.

Données images uniquement.

46 Ordre de remplissage des bits dans les octets Le bit de poids fort d’un octet figure en premier dans la séquence de bits utiles. Valeur = M.

Données images uniquement.

47 Autres (aux fins d’échange) Libre utilisation, par chaque office, aux fins d’échange. L’utilisation doit évidemment être précisée à l’intention des offices récepteurs.

Données images uniquement.

48 Autres (usage interne) Libre utilisation, par chaque office, aux fins d’usage interne.

Données images uniquement.

49 Longueur du champ de données variable Nombre total d’octets des données suivantes dans cet enregistrement physique.
50 Champ de données variable Contient des données selon le type indiqué sous l’élément 25.

APPENDICE 3 :  Convention concernant le codage du fac–similé

Le schéma de codage utilisé pour les données images est fondé sur la technique de compression Modified READ II pour les télécopieurs du groupe 4, qui est décrite dans la recommandation T.6 de l’UIT‑T (CCITT). Il convient en particulier de prendre note des directives ci-après relatives aux fonctions de traitement et de commande qui sont énoncées dans cette recommandation :

a) Codage de la première ligne : Le codage de la première ligne est bidimensionnel et sa ligne de référence est une ligne blanche fictive;

b) Code de synchronisation de ligne : Les codes de synchronisation de ligne ne seront pas utilisés;

c) Code de fin de cadre : Le code de fin de cadre sera représenté par le code de fin de bloc de télécopie (EOFB) qui consiste en deux codes successifs de fin de ligne (EOL) et est représenté par les 24 bits suivants :
EOFB = 000000000001000000000001;

d) Bits de justification pour les lignes : Les bits de justification pour les lignes ne seront pas utilisés;

e) Bits de remplissage pour le cadre : Des bits de remplissage doivent être utilisés après le code de fin de bloc de télécopie en vue d’observer les limites d’octet. Leur format se compose d’une séquence de 0 d’une longueur de 1 à 7 bits;

f) Méthode de codage : Il n’est pas possible d’utiliser un code de configuration pour une séquence supérieure à 2560. Les séquences d’une longueur supérieure à 2623 doivent être codées à l’aide de codes de configuration successifs et du code de terminaison;

g) Sens de la séquence de bits : Le sens de la séquence de bits va du bit de poids fort au bit de poids faible;

h) Mode compression : Toutes les données doivent être présentées sous forme compressée. Le mode sans compression ne sera pas utilisé.

APPENDICE 4 :  Tagged image file format (TIFF)

Introduction

1. Les images peuvent être stockées sous un format TIFF (Tagged Image File Format). Dans les documents de brevet, elles peuvent se présenter comme des pages entières lues au scanner ou comme des images dites incrustées (<EMI>). Les images incrustées forment des parties de documents qui ne peuvent être codées ni stockées à l’aide d’un jeu de caractères. Il peut s’agir de dessins, de formules chimiques, de tableaux complexes, de caractères non définis, etc. (on entend par caractères non définis des caractères qui ne sont pas prévus dans un jeu de caractères ou contenus dans un appel d’entité – voir la norme ST.32 de l’OMPI). Ces <EMI> constituent en général les images les plus petites.

2. Le choix du format TIFF pour le stockage de ces images peut être dicté par les considérations suivantes :

a) La structure de fichier permet le stockage de tous les types d’informations relatives à l’image. Ces informations sont stockées sous des balises distinctes (voir ci-après pour une description).

b) Le format TIFF est une norme industrielle largement acceptée pour le stockage et le traitement des images.

c) Le format TIFF intervient dans une large gamme de techniques de compression de données et de résolutions tout en offrant la souplesse voulue pour ajouter des éléments nouveaux de manière contrôlée.

d) Étant donné la structure du balisage, les logiciels qui traitent ces images peuvent utiliser tout ou partie des informations stockées dans les balises.

e) Le format TIFF permet l’enregistrement d’images uniques ou multiples dans un seul et même fichier.

f) Le système de balisage TIFF se révèle satisfaisant en ce qui concerne le stockage des données d’identification et de préfixe requises pour les images de brevets.

3. On trouvera ci-après une description du contenu des balises relatives aux documents de brevet.

4. Des informations détaillées sur la structure du format TIFF figurent dans le manuel Windows Software Development Kit de Microsoft, version 2.0, intitulé “Windows Extensions”, chapitres 1 à 7. Ces informations y sont données avec l’autorisation de Hewlett-Packard Company, Division Greely.

Format de fichier et mécanisme de balisage

Format de fichier

1. Tout fichier TIFF se compose d’un en-tête contenant des informations générales sur le fichier, d’un répertoire contenant les balises pour chaque image, et des données images proprement dites. On peut le schématiser comme suit :

En-tête

Répertoire

Données images
en mode point

2. Un fichier TIFF ne comporte qu’un en-tête mais peut contenir plusieurs répertoires et plusieurs images en mode point. À chaque image est associé un répertoire. Le premier de ces répertoires est généralement placé immédiatement après l’en-tête. L’ordre des images et des répertoires suivants est libre. Chaque répertoire contient un pointeur vers le répertoire suivant (s’il existe) et un autre vers l’image en mode point. Voir le schéma ci‑après :

Note : Pour des raisons d’efficacité, les images sont souvent stockées séparément dans un même fichier TIFF.

Format d’en-tête

1. L’en-tête comprend trois champs : celui de l’ordre des octets, celui du numéro de version TIFF et un pointeur vers le premier répertoire. Le tableau ci-après donne une description de ce format.
Numéro d’ordre Répert.
corresp.
possible
Signification de l’élément Contenu Octets Type
(carac.
ou bin.)
Observations
1 0-1 Ordre des octets II 2 Carac. “II” signifie que tous les champs binaires du répertoire d’en-tête sont enregistrés sous un format Intel
2 2-3 Numéro de version TIFF 50 2 Bin.
3 4-7 Pointeur vers le 1er répertoire 8 4 Bin.

Note : La notation concernant les documents de brevet se fait sous un format Intel. Les octets sont inscrits de gauche à droite, de sorte que, par exemple, l’information qui occupe un octet dans un champ de longueur totale de deux octets sera stockée dans l’octet de gauche, l’octet de droite étant rempli de zéros binaires. Les champs contenant des données sous forme de caractères se terminent toujours par un octet de droite contenant des zéros binaires comme indicateur de fin et sont donc plus longs d’un octet par rapport à leur taille proprement dite.

Structure des répertoires et du balisage

1. Chaque répertoire contient les types de données suivants :

a) Le nombre total de balises figurant dans ce répertoire. La notation se fait sous forme binaire.

b) Les balises contenant des informations sur l’image; des indications supplémentaires à leur égard sont données plus loin.

c) Un pointeur vers le répertoire suivant (s’il existe); la notation se fait sous forme binaire.

d) Des données de balise qui ne s’intègrent pas dans une balise proprement dite (supérieures à 4 octets; voir plus loin, dans la description des balises); leur longueur est variable.

Ce contenu des répertoires peut se schématiser comme suit :

Structure des répertoires

a) Nombre de balises (sous forme de notation binaire)

b) Balise 2, Balise n, etc.

c) Pointeur vers le répertoire suivant (s’il existe) (sous forme de notation binaire)

d) Données de balise qui ne s’intègrent pas dans une balise déterminée (Voir les précisions ci‑après.)

2. Une balise comprend quatre champs :

  • Champ 1 : l’identificateur de balise (2 octets)
  • Champ 2 : le type de données de la balise (2 octets). Ce champ peut avoir une valeur de 1 à 5 (en notation binaire). La signification des valeurs 1 à 5 est la suivante :
    • 1 = Octet – octets à 8 bits
    • 2 = ASCII – codes ASCII à 8 bits
    • 3 = Court – nombres entiers sans signe à 16 bits (2 octets)
    • 4 = Long – nombres entiers sans signe à 32 bits (4 octets)
    • 5 = Fractionnel – deux longs; le premier est le numérateur d’une fraction, le second le dénominateur
  • Champ 3 : longueur. C’est le nombre d’unités, de 4 octets, qui indique la longueur des données;
  • Champ 4 : valeur/décalage. Ce champ, d’une longueur de 4 octets, contient la valeur de la balise ou, lorsque les données sont trop longues (plus de 4 octets), un pointeur de décalage vers le champ dans lequel les données de balise sont stockées.

3. On trouvera plus loin une indication du contenu des balises concernant les documents de brevet.

Contenu des balises concernant les documents de brevet

Balises standard de format TIFF

On trouvera dans le tableau ci-après une description des balises TIFF en vigueur et de leur contenu (éventuel) en ce qui concerne les brevets. Toutes les balises appartiennent à la série de balises normalisées (obligatoires ou facultatives), à l’exception de la balise 999 qui est une balise privée. Il est possible d’utiliser d’autres balises privées à des fins particulières (les progiciels normalisés TIFF ignorent ces balises). Les balises sont classées dans l’ordre croissant de leurs identificateurs.

Identificateur Signification de l’élément Type de données Longueur Valeur ou pointeur Observations
254 Nouveau type de sous-fichier 4 1 0 Signifie qu’il s’agit d’une image à pleine résolution. Valeur par défaut : 0
255 Ancien type de sous-fichier 3 1 1 Pour des raisons de compatibilité, toujours disponible.
256 Largeur d’image 4 1   En pixels (direction X)
257 Longueur d’image 4 1   En pixels (direction Y)
258 Bits par échantillon 3 1 1 Noir et blanc, 1 bit par échantillon
259 Méthode de compression 3 1 4 Télécopieurs du groupe 4 de l’UIT-T (CCITT).
262 Interprétation photométrique 3 1 0

Valeur minimum (0) = blanc,

valeur maximum (1) = noir

266 Ordre de remplissage 3 1 1 De gauche à droite.
269 Nom du document 2 12 xx xx est un pointeur vers le numéro de document, à 12 caractères (+ 1 octet de fin). Par exemple, un numéro de demande EP est composé des éléments suivants :

office de publication (2 octets),

type de document (2 octets),

numéro de document (8 octets).

La présentation courante du numéro de publication d’un document EP comprend un blanc en première position, suivi d’un numéro de publication à 7 positions.
270 Description d’image 2 indéf. xx xx est un pointeur vers l’identificateur d’image, qui comprend un numéro de page (4 positions) et un numéro de cadre (4 positions) + 1 octet de fin.
273 Décalage de bande 4 1 xx xx est un pointeur vers les données image appartenant à ce répertoire.
274 Orientation 3 1 1-4 Code de rotation ou code d’orientation (d’image), qui peut avoir des valeurs de 1 à 4, par rapport à un cadran d’horloge :

1 = 12 heures,

2 = 9 heures,

3 = 6 heures et

4 = 3 heures.

277 Échantillons par pixel 3 1 1 Noir et blanc
278 Rangées par bande 4 1   Nombre de rangées (égal à 257, hauteur en pixels).
279 Nombre d’octets par bande 4 1 2 Nombre d’octets des données images sous forme non compressée.
280 Valeur d’échantillon minimale 3 1 0  
281 Valeur d’échantillon maximale 3 1 1  
282 Résolution X 5 1 xx xx est un pointeur vers le champ contenant le numérateur de la résolution en pixels dans la direction X, d’une longueur de 4 octets. La valeur de ce champ est de 300. Le dénominateur suit immédiatement ce champ et comporte aussi 4 octets. La valeur du champ est 1. Le résultat est une valeur de 300 points/pouce dans la direction X.
283 Résolution Y 5 1 xx Résolution dans la direction Y, voir la balise 282 pour une explication. La valeur est de 300 points/pouce.
293 Options groupe 4 4 1 0 Compressée en format UIT‑T (CCITT) groupe 4.
296 Unité de résolution 3 1 2 En pouces.
306 Date – heure 2 14 xx xx est un pointeur vers le champ contenant la date (YYYYMMDD) et l’heure (HHMMSS).
999 Divers 2 indéf. xx Champ privé, par exemple pour un en‑tête ST.33 où xx est un pointeur vers un champ contenant, pour l’OEB, l’en‑tête complet ST.33 de 252 octets.

APPENDICE 5 :  Exemples de codage de documents de brevet en mode mixte

Exemple 1

1. Exemple de document de brevet de l’OEB, composé des éléments suivants :

a) IDENTIFICATION DE COMPOSANT 1 = TXT :

texte intégral de la demande de brevet, faisant l’objet d’un balisage SGML, tel qu’il a été saisi et stocké sur bande magnétique (ou tout autre support). Seule une partie du texte (les données bibliographiques, l’abrégé, la description et les revendications) est indiquée dans cet exemple.

Informations de préfixe concernant ce composant.

b) IDENTIFICATION DE COMPOSANT 2 = EMI :

dessin d’abrégé figurant sur la page de couverture (page de titre) du brevet.

Informations de préfixe concernant ce composant.

c) IDENTIFICATION DE COMPOSANT 3 = EMI :

figure 1 (pleine page) du sous-document relatif aux dessins.

Informations de préfixe concernant ce composant.

d) IDENTIFICATION DE COMPOSANT 4 = EMI :

figure 2 (pleine page) du sous-document relatif aux dessins

Informations de préfixe concernant ce composant.

e) IDENTIFICATION DE COMPOSANT 5 = EMI :

figure 3 (pleine page) du sous-document relatif aux dessins

Informations de préfixe concernant ce composant.

f) IDENTIFICATION DE COMPOSANT 6 = EMI :

rapport de recherche qui, en l’occurrence, a été saisi sous forme d’image en pleine page

Informations de préfixe concernant ce composant.

(EXEMPLE 1 : composant 1 - type = TXT : DONNÉES CODÉES CARACTÈRE PAR CARACTÈRE)

Note : Toutes les balises <SGML> sont imprimées en gras. Les observations figurent entre crochets en [italiques gras]. On trouvera une description complète de toutes les balises SGML et de leur utilisation dans la révision n° 3 de la norme ST.32 de l’OMPI. Les balises SGML figurant ci-dessous n’ont qu’une valeur d’exemple, ce ne sont pas nécessairement celles qu’utilise l’OEB.


[Début d’un document de brevet européen]
<PATDOC FILE=90121107 CY=EP DNUM=0484564 KIND=A1 DATE=19920513>
[Début des données bibliographiques de la page de titre]
<SDOBI LA=EN>
<B100>
<B110>0484564
<B120>
<B121>EUROPEAN PATENT APPLICATION
</B120>
<B130>A1
<B140><DATE>19920513
<B190>EP
</B100>
<B200>
<B210>901211078
<B220><DATE>19901105
</B200>
<B400>
<B430><DATE>19920513
<BNUM>1992/20
</B430>
</B400>
<B500>
<B510>
<B511>G01J 3/46
<B512>G06F 15/46
</B510>
<B540>
<B541>En
<B542>Metered color matching method.
</B540>
</B500>
<B700>
<B710>
<B711><ONM>KANSAI PAINT CO. LTD.
<ADR>
<STR>33-1, Kanzaki-cho
<CITY>Amagasaki-shi Hyogo-ken
<CTRY>JP
</ADR>
</B710>
<B720>
<B721><SNM>Yoshino<FNM>Shoichi
<ADR>
<ONM>c/o Kansai Paint Co.,Ltd.
<STR>24-15 Higashichi 5-chome
<STR>Shinagawa-ku
<CITY>Tokyo
<CTRY>JP
</ADR>
</B721>
<B721><SNM>Masai<FNM>Yoshiharu
<ADR>
<ONM>c/o Kansai Paint Co. Ltd
<STR>3-6 Fushimi-cho 4-chome
<STR>Chuo-ku, Osaka-shi
<CITY>Osaka
<CTRY>JP
</ADR>
</B721>
<B721><SNM>Hirayama<FNM>Tohru
<ADR>
<ONM>c/o Kansai Paint Co.Ltd.
<STR>17-1 Higashiyawata 4-cho
<STR>Hiratsuka-shi
<CITY>Kanagawa-ken
<CTRY>JP
</ADR>
</B721>
</B720>
<B740>
<B741>Kraus<FNM>Walter<TTL>Dr.<SFX>et al
<ADR>
<ONM>Patentanwälte Kraus, Weisert & Partner
<STR>Thomas-Wimmer-Ring 15
<PCODE>W-8000
<CITY>München 22
<CTRY>DE
</ADR>
</B740>
</B700>
<B800>
<B840><CTRY>DE FR GB NL
</B800>
</SDOBI>
[Fin des données bibliographiques]

[Début des données relatives à l’abrégé]
<SDOAB LA="EN">
<P> A method of matching a color sample mixing basic paints based on data transmitted to and from a computer via a telephone circuit. Data obtained by measuring a color sample are sent to the computer and data for coloring matching are obtained, and a test color is prepared based on the data for color matching. The observed data obtained by measuring the test color are sent to the computer to obtain correction data. The device for sending the observed data to the computer has a MODEM, an input device, an output device and a display device for presenting calculated weights of basic paints.
[Référence aux données image relatives au dessin d’abrégé; consiste à référencer les données image contenues dans l’enregistrement physique 3.]
<EMI ID="0.1" HE=112 WI=65 TI=AD>
</SDOAB>
[Fin des données relatives à l’abrégé]

[Début des données relatives à la description]
<SDODE LA=EN>
<H>Field of the Invention</H>
<P>The present invention relates to a metered color matching method for formulating coating solutions of desired colors for so-called in-store color matching which is performed in end retail stores handling coating compositions and performing repair coating of cars,
for example.
<H>Background of the Invention</H>
<P>For example, there might often be subtle differences in paint colors of cars depending on the model, type and the like of individual cars even if the same color name is referred to.
<P>For this reason, upon repairing coating of ...
....
</SDODE>
[Fin des données relatives à la description]

[Début des données relatives aux revendications]
<SDOCL LA=EN>
<OL>
<LI>A method of matching color, comprising the steps of :<BR>
measuring a color sample using a color meter to obtain observed data on the color sample,<BR>
sending the observed data to a computer device via telephone circuit,<BR>

.....

</OL>
</SDOCL>
[Fin des données relatives aux revendications]

[Début des références à tous les dessins du sous-document relatif aux dessins. Consiste à référencer les données images qui figurent dans les enregistrements 3 à 5.

Note : Les coordonnées LX et LY sont indiquées pour la page de l’ORIGINAL, et non pour la version publiée. Leur utilisation ultérieure est facultative.]
<SDODR LA=EN>
<EMI ID="16.1" HE=197 WI=115 LX=552 LY=535 TI=DR>
<EMI ID="17.1" HE=178 WI=131 LX=464 LY=708 TI=DR>
<EMI ID="18.1" HE=217 WI=128 LX=511 LY=542 TI=DR>
[Fin des dessins]
</SDODR>

[Début des références au rapport de recherche sous forme d’image. L’image proprement dite est stockée dans l’enregistrement 6. Ces données peuvent aussi être saisies sous forme codée caractère par caractère.]
<SDOSR LA=EN>
<EMI ID="19.1" HE=240 WI=156 LX=332 LY=366 TI=SR>
[Fin du rapport de recherche]
</SDOSR>
[Fin du document de brevet européen]
</PATDOC>

Enregistrement physique #1

(EXEMPLE 1 : composant 1 - type = TXT : ÉLÉMENTS DE PRÉFIXE)

Numéro d’élément Nom de champ Longueur de champ Type Contenu
0 Longueur d’enregistrement interne 4 Bin. x’4E1C0000’ (=d’19996)
1 Longueur d’enregistrement 5 Car. 19992
2 Office de publication 2 Car. EP
3 Type de document 2 Car. A1
4 Numéro du document 8 Car. 0484564
5 Code de l’année impériale 1 Car.  
6.1 Jeu de caractères du préfixe (ASCII) 1 Car. A
Jeu de caractères du préfixe (EBCDIC)     E
Blanc
6.2 Longueur du champ de données variable 5 Car. 19740
6.3 Numéro de la version 2 Car. F2
7 Type de composant de document 3 Car. TXT
8 Numéro d’identification du composant de document 8 Car. 00000001
9 Numéro d’ordre de l’enregistrement de composant de document 2 Bin. x’0001’
10 Date de publication de la modification 8 Car.  
11 Autres (utilisation aux fins d’échange) 15 Car.  
12 Autres (usage interne) 15 Car.  
13 Office d’origine 2 Car. EP
14 Date de production 8 Car. 19950621
15 État du document 1 Car. N
16 État du composant de document 1 Car. N
17 Numéro de cadre le plus élevé dans la page 4 Car.  
18 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 4 Bin. x’00000009’
19 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 2 Bin. x’0002’
20 Identification du bulletin de révision 1 Car. 0
21 Format du document (hauteur) 3 Car. 297
22 Format du document (largeur) 3 Car. 196
23.1 Numéro d’ordre d’enregistrement du document 4 Car. 0001
23.2 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 6 Car. 000009
23.3 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 4 Car. 0002
23.4 Autres (utilisation aux fins d’échange) 1 Car.  
24 Autres (usage interne) 15 Car.  
25 Type de données 1 Car. T
26 Existence de données bibliographiques 1 Car.  
27 Existence de revendication(s) 1 Car.  
28 Existence de dessin(s) 1 Car.  
29 Existence de modification(s) 1 Car.  
30 Existence de description 1 Car.  
31 Existence d’un abrégé 1 Car.  
32 Existence d’un rapport de recherche 1 Car.  
33 Existence d’un dessin d’abrégé 1 Car.  
34 Numéro étendu de document 15 Car. 0484564*
35 Autres (usage interne) 20 Car.  
36 Méthode de compression des données images 2 Car.  
37 Code du facteur K 2 Car.  
38 Résolution 2 Car.  
39 Hauteur du cadre 3 Car.  
40 Largeur du cadre 3 Car.  
41 Nombre de lignes dans la hauteur du cadre 4 Car.  
42 Nombre de lignes dans la largeur du cadre 4 Car.  
43 Code de rotation 1 Car.  
44 Coordonnées du cadre sur l’axe des X 4 Car.  
45 Coordonnées du cadre sur l’axe des Y 4 Car.  
46 Ordre de remplissage des bits dans les octets 1 Car.  
47 Autres (utilisation aux fins d’échange) 20 Car.  
48 Autres (usage interne) 20 Car.  
49 Longueur du champ de données variable 2 Bin. x’4D1C’
(=d’19740’)
50 Champ de données variable V   <PATDOC>...

* Le numéro est justifié à droite et précédé de blancs.

Note : Les données textuelles du document représentant plus de 20k, il est créé deux enregistrements physiques.

Enregistrement physique #2

(EXEMPLE 1 : composant 1 - type = TXT : ÉLÉMENTS DE PRÉFIXE)

Numéro d’élément Nom de champ Longueur de champ Type Contenu
0 Longueur d’enregistrement interne 4 Bin. x’1C390000’ (=d’7225’)
1 Longueur d’enregistrement 5 Car. 07221
2 Office de publication 2 Car. EP
3 Type de document 2 Car. A1
4 Numéro du document 8 Car. 0484564
5 Code de l’année impériale 1 Car.  
6.1 Jeu de caractères du préfixe (ASCII) 1 Car. A
Jeu de caractères du préfixe (EBCDIC)     E
Blanc
6.2 Longueur du champ de données variable 5 Car. 06969
6.3 Numéro de la version 2 Car. F2
7 Type de composant de document 3 Car. TXT
8 Numéro d’identification du composant de document 8 Car. 00000001
9 Numéro d’ordre de l’enregistrement de composant de document 2 Bin. x’0002’
10 Date de publication de la modification 8 Car.  
11 Autres (utilisation aux fins d’échange) 15 Car.  
12 Autres (usage interne) 15 Car.  
13 Office d’origine 2 Car. EP
14 Date de production 8 Car. 19950621
15 État du document 1 Car. N
16 État du composant de document 1 Car. N
17 Numéro de cadre le plus élevé dans la page 4 Car.  
18 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 4 Bin. x’00000009’
19 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 2 Bin. x’0002’
20 Identification du bulletin de révision 1 Car. 0
21 Format du document (hauteur) 3 Car. 210
22 Format du document (largeur) 3 Car. 196
23.1 Numéro d’ordre d’enregistrement du document 4 Car. 0002
23.2 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 6 Car. 000009
23.3 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 4 Car. 0002
23.4 Autres (utilisation aux fins d’échange)   Car.  
24 Autres (usage interne) 15 Car.  
25 Type de données 1 Car. T
26 Existence de données bibliographiques 1 Car.  
27 Existence de revendication(s) 1 Car.  
28 Existence de dessin(s) 1 Car.  
29 Existence de modification(s) 1 Car.  
30 Existence de description 1 Car.  
31 Existence d’un abrégé 1 Car.  
32 Existence d’un rapport de recherche 1 Car.  
33 Existence d’un dessin d’abrégé 1 Car.  
34 Numéro étendu de document 15 Car. 0484564*
35 Autres (usage interne) 20 Car.  
36 Méthode de compression des données images 2 Car.  
37 Code du facteur K 2 Car.  
38 Résolution 2 Car.  
39 Hauteur du cadre 3 Car.  
40 Largeur du cadre 3 Car.  
41 Nombre de lignes dans la hauteur du cadre 4 Car.  
42 Nombre de lignes dans la largeur du cadre 4 Car.  
43 Code de rotation 1 Car.  
44 Coordonnées du cadre sur l’axe des X 4 Car.  
45 Coordonnées du cadre sur l’axe des Y 4 Car.  
46 Ordre de remplissage des bits dans les octets 1 Car.  
47 Autres (utilisation aux fins d’échange) 20 Car.  
48 Autres (usage interne) 20 Car.  
49 Longueur du champ de données variable 2 Bin. x’1B39’
(=d’6969’)
50 Champ de données variable V   ...</PATDOC>

* Le numéro est justifié à droite et précédé de blancs.

(EXEMPLE 1 : composant 2 - type = EMI : DONNÉES IMAGE)

Le dessin d’abrégé ci-après, provenant de la page de titre, est saisi et indexé (ce dessin est une version RÉDUITE de celui de la figure 1. Toutes les images indiquées NE SONT PAS À L’ÉCHELLE).

Enregistrement physique #3

(EXEMPLE 1 : composant 2 - type = EMI : ÉLÉMENTS DE PRÉFIXE)

Numéro d’élément Nom de champ Longueur de champ Type Contenu
0 Longueur d’enregistrement interne 4 Bin. x’1C1D0000’ (=d’7197’)
1 Longueur d’enregistrement 5 Car. 07193
2 Office de publication 2 Car. EP
3 Type de document 2 Car. A1
4 Numéro du document 8 Car. 0484564
5 Code de l’année impériale 1 Car.  
6.1 Jeu de caractères du préfixe (ASCII) 1 Car. A
Jeu de caractères du préfixe (EBCDIC)     E
Blanc
6.2 Longueur du champ de données variable 5 Car. 06941
6.3 Numéro de la version 2 Car. F2
7 Type de composant de document 3 Car. EMI
8 Numéro d’identification du composant de document 8 Car. 00000001
9 Numéro d’ordre de l’enregistrement de composant de document 2 Bin. x’0001’
10 Date de publication de la modification 8 Car.  
11 Autres (utilisation aux fins d’échange) 15 Car.  
12 Autres (usage interne) 15 Car.  
13 Office d’origine 2 Car. EP
14 Date de production 8 Car. 19950621
15 État du document 1 Car. N
16 État du composant de document 1 Car. N
17 Numéro de cadre le plus élevé dans la page 4 Car.  
18 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 4 Bin. x’00000009’
19 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 2 Bin. x’0001’
20 Identification du bulletin de révision 1 Car. 0
21 Format du document (hauteur) 3 Car. 297
22 Format du document (largeur) 3 Car. 210
23.1 Numéro d’ordre d’enregistrement du document 4 Car. 0001
23.2 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 6 Car. 000009
23.3 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 4 Car. 0001
23.4 Autres (utilisation aux fins d’échange) 1 Car.  
24 Autres (usage interne) 15 Car.  
25 Type de données 1 Car. 4
26 Existence de données bibliographiques 1 Car. 0
27 Existence de revendication(s) 1 Car. 0
28 Existence de dessin(s) 1 Car. 0
29 Existence de modification(s) 1 Car. 0
30 Existence de description 1 Car. 0
31 Existence d’un abrégé 1 Car. 1
32 Existence d’un rapport de recherche 1 Car. 0
33 Existence d’un dessin d’abrégé 1 Car. 1
34 Numéro étendu de document 15 Car. 0484564*
35 Autres (usage interne) 20 Car.  
36 Méthode de compression des données images 2 Car. M2
37 Code du facteur K 2 Car. 99
38 Résolution 2 Car. 12
39 Hauteur du cadre 3 Car. 112
40 Largeur du cadre 3 Car. 065
41 Nombre de lignes dans la hauteur du cadre 4 Car. 1328
42 Nombre de lignes dans la largeur du cadre 4 Car. 0768
43 Code de rotation 1 Car. 1
44 Coordonnées du cadre sur l’axe des X 4 Car. 0000
45 Coordonnées du cadre sur l’axe des Y 4 Car. 0000
46 Ordre de remplissage des bits dans les octets 1 Car. M
47 Autres (utilisation aux fins d’échange) 20 Car.  
48 Autres (usage interne) 20 Car.  
49 Longueur du champ de données variable 2 Bin. x’1B1D’
(=d’6941’)
50 Champ de données variable V   Données image

* Le numéro est justifié à droite et précédé de blancs.

(EXEMPLE 1 : composant 3 - type = EMI : DONNÉES IMAGE)

Premier dessin (fig. 1) du sous-document relatif aux dessins :

Enregistrement physique #4

(EXEMPLE 1 : composant 3 - type = EMI : ÉLÉMENTS DE PREFIXE)
Numéro d’élément Nom de champ Longueur de champ Type Contenu
0 Longueur d’enregistrement interne 4 Bin. x’30100000’ (d=‘12304’)
1 Longueur d’enregistrement 5 Car. 12300
2 Office de publication 2 Car. EP
3 Type de document 2 Car. A1
4 Numéro du document 8 Car. 0484564
5 Code de l’année impériale 1 Car.  
6.1 Jeu de caractères du préfixe (ASCII) 1 Car. A
Jeu de caractères du préfixe (EBCDIC)   Car. E
Blanc
6.2 Longueur du champ de données variable 5 Car. 12048
6.3 Numéro de la version 2 Car. F2
7 Type de composant de document 3 Car. EMI
8 Numéro d’identification du composant de document 8 Car. 00160001
9 Numéro d’ordre de l’enregistrement de composant de document 2 Bin. x’0001’
10 Date de publication de la modification 8 Car.  
11 Autres (utilisation aux fins d’échange) 15 Car.  
12 Autres (usage interne) 15 Car.  
13 Office d’origine 2 Car. EP
14 Date de production 8 Car. 19950621
15 État du document 1 Car. N
16 État du composant de document 1 Car. N
17 Numéro de cadre le plus élevé dans la page 4 Car.  
18 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 4 Bin. x’00000009’
19 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 2 Bin. x’0001’
20 Identification du bulletin de révision 1 Car. 0
21 Format du document (hauteur) 3 Car. 297
22 Format du document (largeur) 3 Car. 210
23.1 Numéro d’ordre d’enregistrement du document 4 Car. 0001
23.2 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 6 Car. 000009
23.3 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 4 Car. 0001
23.4 Autres (utilisation aux fins d’échange) 1 Car.  
24 Autres (usage interne) 15 Car.  
25 Type de données 1 Car. 4
26 Existence de données bibliographiques 1 Car. 0
27 Existence de revendication(s) 1 Car. 0
28 Existence de dessin(s) 1 Car. 1
29 Existence de modification(s) 1 Car. 0
30 Existence de description 1 Car. 0
31 Existence d’un abrégé 1 Car. 0
32 Existence d’un rapport de recherche 1 Car. 0
33 Existence d’un dessin d’abrégé 1 Car. 0
34 Numéro étendu de document 15 Car. 0484564*
35 Autres (usage interne) 20 Car.  
36 Méthode de compression des données images 2 Car. M2
37 Code du facteur K 2 Car. 99
38 Résolution 2 Car. 12
39 Hauteur du cadre 3 Car. 197
40 Largeur du cadre 3 Car. 115
41 Nombre de lignes dans la hauteur du cadre 4 Car. 2332
42 Nombre de lignes dans la largeur du cadre 4 Car. 1376
43 Code de rotation 1 Car. 1
44 Coordonnées du cadre sur l’axe des X 4 Car. 0552
45 Coordonnées du cadre sur l’axe des Y 4 Car. 0535
46 Ordre de remplissage des bits dans les octets 1 Car. M
47 Autres (utilisation aux fins d’échange) 20 Car.  
48 Autres (usage interne) 20 Car.  
49 Longueur du champ de données variable 2 Bin. x’2F10’
(=d’12048’)
50 Champ de données variable V   Données image

* Le numéro est justifié à droite et précédé de blancs.

(EXEMPLE 1 : composant 4 - type = EMI : DONNÉES IMAGE)

Deuxième dessin (fig. 2) du sous-document relatif aux dessins :

Enregistrement physique #5

(EXEMPLE 1 : composant 4 - type = EMI : ÉLÉMENTS DE PRÉFIXE)

Numéro d’élément Nom de champ Longueur de champ Type Contenu
0 Longueur d’enregistrement interne 4 Bin. x’3CEB’ (=d’15595’)
1 Longueur d’enregistrement 5 Car. 15591
2 Office de publication 2 Car. EP
3 Type de document 2 Car. A1
4 Numéro du document 8 Car. 0484564
5 Code de l’année impériale 1 Car.
6.1 Jeu de caractères du préfixe (ASCII) 1 Car. A
Jeu de caractères du préfixe (EBCDIC) E
Blanc
6.2 Longueur du champ de données variable 5 Car. 15339
6.3 Numéro de la version 2 Car. F2
7 Type de composant de document 3 Car. EMI
8 Numéro d’identification du composant de document 8 Car. 00170001
9 Numéro d’ordre de l’enregistrement de composant de document 2 Bin. x’0001’
10 Date de publication de la modification 8 Car.  
11 Autres (utilisation aux fins d’échange) 15 Car.  
12 Autres (usage interne) 15 Car.  
13 Office d’origine 2 Car. EP
14 Date de production 8 Car. 19950621
15 État du document 1 Car. N
16 État du composant de document 1 Car. N
17 Numéro de cadre le plus élevé dans la page 4 Car.  
18 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 4 Bin. x’00000009’
19 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 2 Bin. x’0001’
20 Identification du bulletin de révision 1 Car. 0
21 Format du document (hauteur) 3 Car. 297
22 Format du document (largeur) 3 Car. 210
23.1 Numéro d’ordre d’enregistrement du document 4 Car. 0001
23.2 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 6 Car. 000009
23.3 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 4 Car. 0001
23.4 Autres (utilisation aux fins d’échange) 1 Car.  
24 Autres (usage interne) 15 Car.  
25 Type de données 1 Car. 4
26 Existence de données bibliographiques 1 Car. 0
27 Existence de revendication(s) 1 Car. 0
28 Existence de dessin(s) 1 Car. 1
29 Existence de modification(s) 1 Car. 0
30 Existence de description 1 Car. 0
31 Existence d’un abrégé 1 Car. 0
32 Existence d’un rapport de recherche 1 Car. 0
33 Existence d’un dessin d’abrégé 1 Car. 0
34 Numéro étendu de document 15 Car. 0484564*
35 Autres (usage interne) 20 Car.  
36 Méthode de compression des données images 2 Car. M2
37 Code du facteur K 2 Car. 99
38 Résolution 2 Car. 12
39 Hauteur du cadre 3 Car. 178
40 Largeur du cadre 3 Car. 131
41 Nombre de lignes dans la hauteur du cadre 4 Car. 2100
42 Nombre de lignes dans la largeur du cadre 4 Car. 1568
43 Code de rotation 1 Car. 1
44 Coordonnées du cadre sur l’axe des X 4 Car. 0464
45 Coordonnées du cadre sur l’axe des Y 4 Car. 0708
46 Ordre de remplissage des bits dans les octets 1 Car. M
47 Autres (utilisation aux fins d’échange) 20 Car.  
48 Autres (usage interne) 20 Car.  
49 Longueur du champ de données variable 2 Bin. x’3BEB’
(=d’15339’)
50 Champ de données variable V   Données Image

* Le numéro est justifié à droite et précédé de blancs.

(EXEMPLE 1 : composant 5 - type = EMI : DONNÉES IMAGE)

Troisième dessin (fig. 3) du sous-document relatif aux dessins :

Enregistrement physique #6

(EXEMPLE 1 : composant 5 - type = EMI : ÉLÉMENTS DE PRÉFIXE)

Numéro d’élément Nom de champ Longueur de champ Type Contenu
0 Longueur d’enregistrement interne 4 Bin. x’4E1C’ (=d’19996’)
1 Longueur d’enregistrement 5 Car. 19992
2 Office de publication 2 Car. EP
3 Type de document 2 Car. A1
4 Numéro du document 8 Car. 0484564
5 Code de l’année impériale 1 Car.
6.1 Jeu de caractères du préfixe (ASCII) 1 Car. A
Jeu de caractères du préfixe (EBCDIC) Car. E
Blanc
6.2 Longueur du champ de données variable 5 Car. 19740
6.3 Numéro de la version 2 Car. F2
7 Type de composant de document 3 Car. EMI
8 Numéro d’identification du composant de document 8 Car. 00180001
9 Numéro d’ordre de l’enregistrement de composant de document 2 Bin. x’0001’
10 Date de publication de la modification 8 Car.
11 Autres (utilisation aux fins d’échange) 15 Car.
12 Autres (usage interne) 15 Car.
13 Office d’origine 2 Car. EP
14 Date de production 8 Car. 19950621
15 État du document 1 Car. N
16 État du composant de document 1 Car. N
17 Numéro de cadre le plus élevé dans la page 4 Car.
18 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 4 Bin. x’00000009’
19 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 2 Bin. x’0002’
20 Identification du bulletin de révision 1 Car. 0
21 Format du document (hauteur) 3 Car. 297
22 Format du document (largeur) 3 Car. 210
23.1 Numéro d’ordre d’enregistrement du document 4 Car. 0001
23.2 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 6 Car. 000009
23.3 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 4 Car. 0002
23.4 Autres (utilisation aux fins d’échange) 1 Car.
24 Autres (usage interne) 15 Car.
25 Type de données 1 Car. 4
26 Existence de données bibliographiques 1 Car. 0
27 Existence de revendication(s) 1 Car. 0
28 Existence de dessin(s) 1 Car. 1
29 Existence de modification(s) 1 Car. 0
30 Existence de description 1 Car. 0
31 Existence d’un abrégé 1 Car. 0
32 Existence d’un rapport de recherche 1 Car. 0
33 Existence d’un dessin d’abrégé 1 Car. 0
34 Numéro étendu de document 15 Car. 0484564*
35 Autres (usage interne) 20 Car.
36 Méthode de compression des données images 2 Car. M2
37 Code du facteur K 2 Car. 99
38 Résolution 2 Car. 12
39 Hauteur du cadre 3 Car. 217
40 Largeur du cadre 3 Car. 128
41 Nombre de lignes dans la hauteur du cadre 4 Car. 2564
42 Nombre de lignes dans la largeur du cadre 4 Car. 1536
43 Code de rotation 1 Car. 1
44 Coordonnées du cadre sur l’axe des X 4 Car. 0511
45 Coordonnées du cadre sur l’axe des Y 4 Car. 0542
46 Ordre de remplissage des bits dans les octets 1 Car. M
47 Autres (utilisation aux fins d’échange) 20 Car.
48 Autres (usage interne) 20 Car.
49 Longueur du champ de données variable 2 Bin. x’4D1C’
(=d’19740’)
50 Champ de données variable V Données Image

* Le numéro est justifié à droite et précédé de blancs.

Note : Les données image du document relatif au troisième dessin (fig. 3) étant supérieures à 20k, il est créé deux enregistrements physiques.

Enregistrement physique #7

(EXEMPLE 1 : composant 5 - type = EMI : ÉLÉMENTS DE PRÉFIXE)

Numéro d’élément Nom de champ Longueur de champ Type Contenu
0 Longueur d’enregistrement interne 4 Bin. x’08440000’ (=d’2116’)
1 Longueur d’enregistrement 5 Car. 02112
2 Office de publication 2 Car. EP
3 Type de document 2 Car. A1
4 Numéro du document 8 Car. 0484564
5 Code de l’année impériale 1 Car.
6.1 Jeu de caractères du préfixe (ASCII) 1 Car. A
Jeu de caractères du préfixe (EBCDIC) Car. E
Blanc
6.2 Longueur du champ de données variable 5 Car. 01860
6.3 Numéro de la version 2 Car. F2
7 Type de composant de document 3 Car. EMI
8 Numéro d’identification du composant de document 8 Car. 00180001
9 Numéro d’ordre de l’enregistrement de composant de document 2 Bin. x’0002’
10 Date de publication de la modification 8 Car.
11 Autres (utilisation aux fins d’échange) 15 Car.
12 Autres (usage interne) 15 Car.
13 Office d’origine 2 Car. EP
14 Date de production 8 Car. 19950621
15 État du document 1 Car. N
16 État du composant de document 1 Car. N
17 Numéro de cadre le plus élevé dans la page 4 Car.
18 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 4 Bin. x’00000009’
19 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 2 Bin. x’0002’
20 Identification du bulletin de révision 1 Car. 0
21 Format du document (hauteur) 3 Car. 297
22 Format du document (largeur) 3 Car. 210
23.1 Numéro d’ordre d’enregistrement du document 4 Car. 0002
23.2 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 6 Car. 000009
23.3 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 4 Car. 0002
23.4 Autres (utilisation aux fins d’échange) 1 Car.
24 Autres (usage interne) 15 Car.
25 Type de données 1 Car. 4
26 Existence de données bibliographiques 1 Car. 0
27 Existence de revendication(s) 1 Car. 0
28 Existence de dessin(s) 1 Car. 1
29 Existence de modification(s) 1 Car. 0
30 Existence de description 1 Car. 0
31 Existence d’un abrégé 1 Car. 0
32 Existence d’un rapport de recherche 1 Car. 0
33 Existence d’un dessin d’abrégé 1 Car. 0
34 Numéro étendu de document 15 Car. 0484564*
35 Autres (usage interne) 20 Car.
36 Méthode de compression des données images 2 Car. M2
37 Code du facteur K 2 Car. 99
38 Résolution 2 Car. 12
39 Hauteur du cadre 3 Car. 217
40 Largeur du cadre 3 Car. 128
41 Nombre de lignes dans la hauteur du cadre 4 Car. 2564
42 Nombre de lignes dans la largeur du cadre 4 Car. 1536
43 Code de rotation 1 Car. 1
44 Coordonnées du cadre sur l’axe des X 4 Car. 0511
45 Coordonnées du cadre sur l’axe des Y 4 Car. 0542
46 Ordre de remplissage des bits dans les octets 1 Car. M
47 Autres (utilisation aux fins d’échange) 20 Car.
48 Autres (usage interne) 20 Car.
49 Longueur du champ de données variable 2 Bin. x’0744’
(=d’1860’)
50 Champ de données variable V Données Image

* Le numéro est justifié à droite et précédé de blancs.

(EXEMPLE 1 : composant 6 - type = EMI : DONNÉES IMAGE)

Rapport de recherche :

Enregistrement physique #8

(EXEMPLE 1 : composant 6 - type = EMI : ÉLÉMENTS DE PRÉFIXE)

Numéro d’élément Nom de champ Longueur de champ Type Contenu
0 Longueur d’enregistrement interne 4 Bin. x’4E1C0000’ (=d’19996’)
1 Longueur d’enregistrement 5 Car. 19992
2 Office de publication 2 Car. EP
3 Type de document 2 Car. A1
4 Numéro du document 8 Car. 0484564
5 Code de l’année impériale 1 Car.
6.1 Jeu de caractères du préfixe (ASCII) 1 Car. A
Jeu de caractères du préfixe (EBCDIC)   Car. E
Blanc
6.2 Longueur du champ de données variable 5 Car. 19740
6.3 Numéro de la version 2 Car. F2
7 Type de composant de document 3 Car. EMI
8 Numéro d’identification du composant de document 8 Car. 00190001
9 Numéro d’ordre de l’enregistrement de composant de document 2 Bin. x’0001’
10 Date de publication de la modification 8 Car.  
11 Autres (utilisation aux fins d’échange) 15 Car.  
12 Autres (usage interne) 15 Car.
13 Office d’origine 2 Car. EP
14 Date de production 8 Car. 19950621
15 État du document 1 Car. N
16 État du composant de document 1 Car. N
17 Numéro de cadre le plus élevé dans la page 4 Car.  
18 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 4 Bin. x’00000009’
19 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 2 Bin. x’0002’
20 Identification du bulletin de révision 1 Car. 0
21 Format du document (hauteur) 3 Car. 297
22 Format du document (largeur) 3 Car. 210
23.1 Numéro d’ordre d’enregistrement du document 4 Car. 0001
23.2 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 6 Car. 000009
23.3 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 4 Car. 0002
23.4 Autres (utilisation aux fins d’échange) 1 Car.  
24 Autres (usage interne) 15 Car.  
25 Type de données 1 Car. 4
26 Existence de données bibliographiques 1 Car. 0
27 Existence de revendication(s) 1 Car. 0
28 Existence de dessin(s) 1 Car. 0
29 Existence de modification(s) 1 Car. 0
30 Existence de description 1 Car. 0
31 Existence d’un abrégé 1 Car. 0
32 Existence d’un rapport de recherche 1 Car. 1
33 Existence d’un dessin d’abrégé 1 Car. 0
34 Numéro étendu de document 15 Car. 0484564*
35 Autres (usage interne) 20 Car.
36 Méthode de compression des données images 2 Car. M2
37 Code du facteur K 2 Car. 99
38 Résolution 2 Car. 12
39 Hauteur du cadre 3 Car. 240
40 Largeur du cadre 3 Car. 156
41 Nombre de lignes dans la hauteur du cadre 4 Car. 2836
42 Nombre de lignes dans la largeur du cadre 4 Car. 1856
43 Code de rotation 1 Car. 1
44 Coordonnées du cadre sur l’axe des X 4 Car. 0332
45 Coordonnées du cadre sur l’axe des Y 4 Car. 0366
46 Ordre de remplissage des bits dans les octets 1 Car. M
47 Autres (utilisation aux fins d’échange) 20 Car.
48 Autres (usage interne) 20 Car.
49 Longueur du champ de données variable 2 Bin. x’4D1C’
(=d’19740’)
50 Champ de données variable V Données Image

* Le numéro est justifié à droite et précédé de blancs.

Note : Les données image relatives au rapport de recherche étant supérieures à 20k, il est créé deux enregistrements physiques.

Enregistrement physique #9

(EXEMPLE 1 : composant 6 - type = EMI : ÉLÉMENTS DE PRÉFIXE)

Numéro d’élément Nom de champ Longueur de champ Type Contenu
0 Longueur d’enregistrement interne 4 Bin. x’1F670000’ (=d’8039’)
1 Longueur d’enregistrement 5 Car. 08035
2 Office de publication 2 Car. EP
3 Type de document 2 Car. A1
4 Numéro du document 8 Car. 0484564
5 Code de l’année impériale 1 Car.
6.1 Jeu de caractères du préfixe (ASCII) 1 Car. A
Jeu de caractères du préfixe (EBCDIC) Car. E
Blanc
6.2 Longueur du champ de données variable 5 Car. 07783
6.3 Numéro de la version 2 Car. F2
7 Type de composant de document 3 Car. EMI
8 Numéro d’identification du composant de document 8 Car. 00190001
9 Numéro d’ordre de l’enregistrement de composant de document 2 Bin. x’0002’
10 Date de publication de la modification 8 Car.
11 Autres (utilisation aux fins d’échange) 15 Car.
12 Autres (usage interne) 15 Car.
13 Office d’origine 2 Car. EP
14 Date de production 8 Car. 19950621
15 État du document 1 Car. N
16 État du composant de document 1 Car. N
17 Numéro de cadre le plus élevé dans la page 4 Car.
18 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 4 Bin. x’00000009’
19 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 2 Bin. x’0002’
20 Identification du bulletin de révision 1 Car. 0
21 Format du document (hauteur) 3 Car. 297
22 Format du document (largeur) 3 Car. 210
23.1 Numéro d’ordre d’enregistrement du document 4 Car. 0002
23.2 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 6 Car. 000009
23.3 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 4 Car. 0002
23.4 Autres (utilisation aux fins d’échange) 1 Car.
24 Autres (usage interne) 15 Car.
25 Type de données 1 Car. 4
26 Existence de données bibliographiques 1 Car. 0
27 Existence de revendication(s) 1 Car. 0
28 Existence de dessin(s) 1 Car. 0
29 Existence de modification(s) 1 Car. 0
30 Existence de description 1 Car. 0
31 Existence d’un abrégé 1 Car. 0
32 Existence d’un rapport de recherche 1 Car. 1
33 Existence d’un dessin d’abrégé 1 Car. 0
34 Numéro étendu de document 15 Car. 0484564*
35 Autres (usage interne) 20 Car.
36 Méthode de compression des données images 2 Car. M2
37 Code du facteur K 2 Car. 99
38 Résolution 2 Car. 12
39 Hauteur du cadre 3 Car. 240
40 Largeur du cadre 3 Car. 156
41 Nombre de lignes dans la hauteur du cadre 4 Car. 2836
42 Nombre de lignes dans la largeur du cadre 4 Car. 1856
43 Code de rotation 1 Car. 1
44 Coordonnées du cadre sur l’axe des X 4 Car. 0332
45 Coordonnées du cadre sur l’axe des Y 4 Car. 0366
46 Ordre de remplissage des bits dans les octets 1 Car. M
47 Autres (utilisation aux fins d’échange) 20 Car.
48 Autres (usage interne) 20 Car.
49 Longueur du champ de données variable 2 Bin. x’1E67’
(=d’7783’)
50 Champ de données variable V Données Image

* Le numéro est justifié à droite et précédé de blancs.

Exemple 2

(Composant 1 - type = TXT : DONNÉES CODÉES CARACTÈRE PAR CARACTÈRE)

Note : Seules sont indiquées ci-après les données de la page de titre et de la première page du document de brevet imprimé.

<PATDOC FILE=90121267 CY=EP DNUM=0484573 KIND=A1 DATE=19920513>
<SDOBI LA=EN>
<B100>
<B110>0484573
<B120>
<B121>EUROPEAN PATENT APPLICATION
</B120>
<B130>A1
<B140><DATE>19920513
<B190>EP
</B100>
<B200>
<B210>901212670
<B220><DATE>19901107
</B200>
<B400>
<B430><DATE>19920513
<BNUM>1992/20
</B430>
<B500>
<B510>
<B511>C07D 487/04
<B512>C07D 209/34
<B512>A61K 31/40
</B510>
<B520>
<B521>(C07D487/04, 209:00, 209:00)
</B520>
<B540>
<B541>En
<B542>4- and 6-Carbamates related to physostigmine, a process and intermediates for their preparation and their use as medicaments.
</B540>
</B500>
<B700>
<B710>
<B711><ONM>HOECHST-ROUSSEL PHARMACEUTICALS INCORPORATED
<ADR>
<STR>Route 202-206 North
54<CITY>Somerville
<STATE>New Jersey
<PCODE>08876
<CTRY>US
</ADR>
</B710>
<B720>
<B721><SNM>Glamkowski<FNM>Edward J.
<ADR>
<STR>7 Owens Drive
<CITY>Warren
<PCODE>NJ 07060
<CTRY>US
</ADR>
</B721>
<B721><SNM>Kurys<FNM>Barbara E.
<ADR>
<STR>69 Fencsak Avenue
<CITY>Elmwood Park
<PCODE>NJ 07407
<CTRY>US
</ADR>
</B721>
</B720>
<B740>
<B741><SNM>Becker
<FNM>Heinrich Karl Engelbert<TTL>Dr.
<SFX>et al
<ADR>
<ONM>HOECHST AKTIENGESELLSCHAFT
<ODV>Central Patent Department
<PBOX>P.O. Box 80 03 20
<PCODE>W-6230
<CITY>Frankfurt am Main 80
<CTRY>DE
</ADR>
</B740>
</B700>
<B800>
<B840><CTRY>AT BE CH DE DK ES FR GB GR IT LI LU NL SE
</B800>
</SDOBI>
<SDOAB LA=EN>
<P>This invention relates to 4- and 6-carbamates related to physostigmine of the formula
<EMI ID="45.1" HE=48 WI=73 LX=759 LY=732 TI=CF>
<PC>where R<SB>1</SB> is alkyl, cycloalkyl, bicycloalkyl, aryl or arylloweralkyl; R<SB>2</SB> is hydrogen or alkyl or the group -NR<SB>1</SB>R<SB>2</SB> taken together forms a monocyclic or bicyclic ring of 5 to 12 carbons; m is 0, 1, or 2; each X is independently hydrogen, halogen, loweralkyl, nitro or amino; and the pharmaceutically acceptable acid addition salts thereof, and where applicable, the geometric and optical isomers and racemic mixtures thereof. This invention also relates to a process and intermediates for the preparation of the 4- and 6-carbamates. The compounds of this invention display utility for alleviating various memory dysfunctions Car.acterized by a decreased cholinergic function, such as Alzheimer’s disease.
</SDOAB>
<SDODE LA=EN>
<P>This invention relates to 4- and 6-carbamates related to physostigmine of the formula I
<EMI ID="1.1" HE=48 WI=88 LX=671 LY=671 TI=CF>
<PC>where R<SB>1</SB> is alkyl, cycloalkyl, bicycloalkyl, aryl or arylloweralkyl;R<SB>2</SB> is hydrogen or alkyl or the group -NR<SB>1</SB>R<SB>2</SB> taken together forms a monocyclic or bicyclic ring of 5 to 12 carbons; m is 0, 1 or 2; each X is independently hydrogen, halogen, loweralkyl, nitro or amino; and the pharmaceutically acceptable acid addition salts thereof, and where applicable, the geometric and optical isomers and racemic mixtures thereof. The compounds of this invention display utility in the treatment of the cholinergic deficit found in Alzheimer’s disease.
<P>Preferred compounds of formula I above are compounds of formula Ia
<EMI ID="1.2" HE=34 WI=100 LX=650 LY=1802 TI=CF>
<PC>where R<SB>1</SB>, R<SB>2</SB> X and m are as previously defined.
<P>Also preferred compounds of formula I above are compounds of formula Ib below
<EMI ID="2.1" HE=52 WI=97 LX=562 LY=274 TI=CF>
<PC>where R<SB>1</SB>, R<SB>2</SB>, X and m are as previously defined.
<P>This invention also relates to compounds of formula II ....
......

Enregistrement physique #1

(EXEMPLE 2 : composant 1 - type = TXT : ÉLÉMENTS DE PRÉFIXE)

Numéro d’élément Nom de champ Longueur de champ Type Contenu
0 Longueur d’enregistrement interne 4 Bin. x’4DF30000’ =(d’19955’)
1 Longueur d’enregistrement 5 Car. 19951
2 Office de publication 2 Car. EP
3 Type de document 2 Car. A1
4 Numéro du document 8 Car. 0484573
5 Code de l’année impériale 1 Car.
6.1 Jeu de caractères du préfixe (ASCII) 1 Car. A
Jeu de caractères du préfixe (EBCDIC) Car. E
Blanc
6.2 Longueur du champ de données variable 5 Car. 19699
6.3 Numéro de la version 2 Car. F2
7 Type de composant de document 3 Car. TXT
8 Numéro d’identification du composant de document 8 Car. 00000001
9 Numéro d’ordre de l’enregistrement de composant de document 2 Bin. x’0001’
10 Date de publication de la modification 8 Car.
11 Autres (utilisation aux fins d’échange) 15 Car.
12 Autres (usage interne) 15 Car.
13 Office d’origine 2 Car. EP
14 Date de production 8 Car. 19950621
15 État du document 1 Car. N
16 État du composant de document 1 Car. N
17 Numéro de cadre le plus élevé dans la page 4 Car.
18 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 4 Bin. x’00000005’
19 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 2 Bin. x’0001’
20 Identification du bulletin de révision 1 Car. 0
21 Format du document (hauteur) 3 Car. 289
22 Format du document (largeur) 3 Car. 196
23.1 Numéro d’ordre d’enregistrement du document 4 Car. 0001
23.2 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 6 Car. 000005
23.3 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 4 Car. 0001
23.4 Autres (utilisation aux fins d’échange) 1 Car.
24 Autres (usage interne) 15 Car.
25 Type de données 1 Car. T
26 Existence de données bibliographiques 1 Car.
27 Existence de revendication(s) 1 Car.
28 Existence de dessin(s) 1 Car.
29 Existence de modification(s) 1 Car.
30 Existence de description 1 Car.
31 Existence d’un abrégé 1 Car.
32 Existence d’un rapport de recherche 1 Car.
33 Existence d’un dessin d’abrégé 1 Car.
34 Numéro étendu de document 15 Car. 0484573*
35 Autres (usage interne) 20 Car.
36 Méthode de compression des données images 2 Car.
37 Code du facteur K 2 Car.
38 Résolution 2 Car.
39 Hauteur du cadre 3 Car.
40 Largeur du cadre 3 Car.
41 Nombre de lignes dans la hauteur du cadre 4 Car.
42 Nombre de lignes dans la largeur du cadre 4 Car.
43 Code de rotation 1 Car.
44 Coordonnées du cadre sur l’axe des X 4 Car.
45 Coordonnées du cadre sur l’axe des Y 4 Car.
46 Ordre de remplissage des bits dans les octets 1 Car.
47 Autres (utilisation aux fins d’échange) 20 Car.
48 Autres (usage interne) 20 Car.
49 Longueur du champ de données variable 2 Bin. x’4CF3’
(=d’19699’)
50 Champ de données variable V <PATDOC> ... </PADOC>

* Le numéro est justifié à droite et précédé de blancs.

Note : Bien que pour le texte du présent document quatre enregistrements physiques soient nécessaires, seul le premier est indiqué dans l’exemple.

(EXEMPLE 2 : composant 2 - type = EMI : DONNÉES IMAGE)

Note : Ce brevet ne comporte pas de dessin d’abrégé; la première image est une image incrustée <EMI> dans l’abrégé.

Enregistrement physique #2

(EXEMPLE 2 : composant 2 - type = EMI : ÉLÉMENTS DE PRÉFIXE)

Numéro d’élément Nom de champ Longueur de champ Type Contenu
0 Longueur d’enregistrement interne 4 Bin. x’08B90000’ (=d’2233’)
1 Longueur d’enregistrement 5 Car. 02229
2 Office de publication 2 Car. EP
3 Type de document 2 Car. A1
4 Numéro du document 8 Car. 0484573
5 Code de l’année impériale 1 Car.
6.1 Jeu de caractères du préfixe (ASCII) 1 Car. A
Jeu de caractères du préfixe (EBCDIC) Car. E
Blanc
6.2 Longueur du champ de données variable 5 Car. 01977
6.3 Numéro de la version 2 Car. F2
7 Type de composant de document 3 Car. EMI
8 Numéro d’identification du composant de document 8 Car. 00450001
9 Numéro d’ordre de l’enregistrement de composant de document 2 Bin. x’0001’
10 Date de publication de la modification 8 Car.
11 Autres (utilisation aux fins d’échange) 15 Car.
12 Autres (usage interne) 15 Car.
13 Office d’origine 2 Car. EP
14 Date de production 8 Car. 19950621
15 État du document 1 Car. N
16 État du composant de document 1 Car. N
17 Numéro de cadre le plus élevé dans la page 4 Car. 0001
18 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 4 Bin. x’00000005’
19 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 2 Bin. x’0001’
20 Identification du bulletin de révision 1 Car. 0
21 Format du document (hauteur) 3 Car. 297
22 Format du document (largeur) 3 Car. 210
23.1 Numéro d’ordre d’enregistrement du document 4 Car. 0001
23.2 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 6 Car. 000005
23.3 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 4 Car. 0001
23.4 Autres (utilisation aux fins d’échange) 1 Car.
24 Autres (usage interne) 15 Car.
25 Type de données 1 Car. 4
26 Existence de données bibliographiques 1 Car. 0
27 Existence de revendication(s) 1 Car. 0
28 Existence de dessin(s) 1 Car. 0
29 Existence de modification(s) 1 Car. 0
30 Existence de description 1 Car. 0
31 Existence d’un abrégé 1 Car. 1
32 Existence d’un rapport de recherche 1 Car. 0
33 Existence d’un dessin d’abrégé 1 Car. 0
34 Numéro étendu de document 15 Car. 0484573*
35 Autres (usage interne) 20 Car.
36 Méthode de compression des données images 2 Car. M2
37 Code du facteur K 2 Car. 99
38 Résolution 2 Car. 12
39 Hauteur du cadre 3 Car. 048
40 Largeur du cadre 3 Car. 073
41 Nombre de lignes dans la hauteur du cadre 4 Car. 0567
42 Nombre de lignes dans la largeur du cadre 4 Car. 0864
43 Code de rotation 1 Car. 1
44 Coordonnées du cadre sur l’axe des X 4 Car. 0759
45 Coordonnées du cadre sur l’axe des Y 4 Car. 0732
46 Ordre de remplissage des bits dans les octets 1 Car. M
47 Autres (utilisation aux fins d’échange) 20 Car.
48 Autres (usage interne) 20 Car.
49 Longueur du champ de données variable 2 Bin. x’07B9’
(=d’1977’)
50 Champ de données variable V Données Image

* Le numéro est justifié à droite et précédé de blancs.

(EXEMPLE 2 : composants 3 à 5 - type = EMI : DONNÉES IMAGE)

Il y a trois images incrustées dans la page :

Enregistrement physique #3

(EXEMPLE 2 : composant 3 - type = EMI : ÉLÉMENTS DE PRÉFIXE)

Numéro d’élément Nom de champ Longueur de champ Type Contenu
0 Longueur d’enregistrement interne 4 Bin. x’08E70000’ (=d’2279’)
1 Longueur d’enregistrement 5 Car. 02275
2 Office de publication 2 Car. EP
3 Type de document 2 Car. A1
4 Numéro du document 8 Car. 0484573
5 Code de l’année impériale 1 Car.
6.1 Jeu de caractères du préfixe (ASCII) 1 Car. A
Jeu de caractères du préfixe (EBCDIC) E
Blanc
6.2 Longueur du champ de données variable 5 Car. 02023
6.3 Numéro de la version 2 Car. F2
7 Type de composant de document 3 Car. EMI
8 Numéro d’identification du composant de document 8 Car. 00010001
9 Numéro d’ordre de l’enregistrement de composant de document 2 Bin. x’0001’
10 Date de publication de la modification 8 Car.
11 Autres (utilisation aux fins d’échange) 15 Car.
12 Autres (usage interne) 15 Car.
13 Office d’origine 2 Car. EP
14 Date de production 8 Car. 19950621
15 État du document 1 Car. N
16 État du composant de document 1 Car. N
17 Numéro de cadre le plus élevé dans la page 4 Car. 0002
18 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 4 Bin. x’00000005’
19 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 2 Bin. x’0001’
20 Identification du bulletin de révision 1 Car. 0
21 Format du document (hauteur) 3 Car. 297
22 Format du document (largeur) 3 Car. 210
23.1 Numéro d’ordre d’enregistrement du document 4 Car. 0001
23.2 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 6 Car. 000005
23.3 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 4 Car. 0001
23.4 Autres (utilisation aux fins d’échange) 1 Car.
24 Autres (usage interne) 15 Car.
25 Type de données 1 Car. 4
26 Existence de données bibliographiques 1 Car. 0
27 Existence de revendication(s) 1 Car. 0
28 Existence de dessin(s) 1 Car. 0
29 Existence de modification(s) 1 Car. 0
30 Existence de description 1 Car. 1
31 Existence d’un abrégé 1 Car. 0
32 Existence d’un rapport de recherche 1 Car. 0
33 Existence d’un dessin d’abrégé 1 Car. 0
34 Numéro étendu de document 15 Car. 0484573*
35 Autres (usage interne) 20 Car.
36 Méthode de compression des données images 2 Car. M2
37 Code du facteur K 2 Car. 99
38 Résolution 2 Car. 12
39 Hauteur du cadre 3 Car. 048
40 Largeur du cadre 3 Car. 088
41 Nombre de lignes dans la hauteur du cadre 4 Car. 0567
42 Nombre de lignes dans la largeur du cadre 4 Car. 1056
43 Code de rotation 1 Car. 1
44 Coordonnées du cadre sur l’axe des X 4 Car. 0000
45 Coordonnées du cadre sur l’axe des Y 4 Car. 0000
46 Ordre de remplissage des bits dans les octets 1 Car. M
47 Autres (utilisation aux fins d’échange) 20 Car.
48 Autres (usage interne) 20 Car.
49 Longueur du champ de données variable 2 Bin. x’07E7’
(=d’2023’)
50 Champ de données variable V Données Image

* Le numéro est justifié à droite et précédé de blancs.

Enregistrement physique #4

(EXEMPLE 2 : composant 4 - type = EMI : ÉLÉMENTS DE PRÉFIXE)

Numéro d’élément Nom de champ Longueur de champ Type Contenu
0 Longueur d’enregistrement interne 4 Bin. x’08C30000’ (=d’2243’)
1 Longueur d’enregistrement 5 Car. 02239
2 Office de publication 2 Car. EP
3 Type de document 2 Car. A1
4 Numéro du document 8 Car. 0484573
5 Code de l’année impériale 1 Car.
6.1 Jeu de caractères du préfixe (ASCII) 1 Car. A
Jeu de caractères du préfixe (EBCDIC) E
Blanc
6.2 Longueur du champ de données variable 5 Car. 01987
6.3 Numéro de la version 2 Car. F2
7 Type de composant de document 3 Car. EMI
8 Numéro d’identification du composant de document 8 Car. 00010002
9 Numéro d’ordre de l’enregistrement de composant de document 2 Bin. x’0001’
10 Date de publication de la modification 8 Car.
11 Autres (utilisation aux fins d’échange) 15 Car.
12 Autres (usage interne) 15 Car.
13 Office d’origine 2 Car. EP
14 Date de production 8 Car. 19950621
15 État du document 1 Car. N
16 État du composant de document 1 Car. N
17 Numéro de cadre le plus élevé dans la page 4 Car. 0002
18 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 4 Bin. x’00000005’
19 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 2 Bin. x’0001’
20 Identification du bulletin de révision 1 Car. 0
21 Format du document (hauteur) 3 Car. 297
22 Format du document (largeur) 3 Car. 210
23.1 Numéro d’ordre d’enregistrement du document 4 Car. 0001
23.2 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 6 Car. 000005
23.3 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 4 Car. 0001
23.4 Autres (utilisation aux fins d’échange) 1 Car.
24 Autres (usage interne) 15 Car.
25 Type de données 1 Car. 4
26 Existence de données bibliographiques 1 Car. 0
27 Existence de revendication(s) 1 Car. 0
28 Existence de dessin(s) 1 Car. 0
29 Existence de modification(s) 1 Car. 0
30 Existence de description 1 Car. 1
31 Existence d’un abrégé 1 Car. 0
32 Existence d’un rapport de recherche 1 Car. 0
33 Existence d’un dessin d’abrégé 1 Car. 0
34 Numéro étendu de document 15 Car. 0484573*
35 Autres (usage interne) 20 Car.
36 Méthode de compression des données images 2 Car. M2
37 Code du facteur K 2 Car. 99
38 Résolution 2 Car. 12
39 Hauteur du cadre 3 Car. 034
40 Largeur du cadre 3 Car. 100
41 Nombre de lignes dans la hauteur du cadre 4 Car. 0402
42 Nombre de lignes dans la largeur du cadre 4 Car. 1184
43 Code de rotation 1 Car. 1
44 Coordonnées du cadre sur l’axe des X 4 Car. 0000
45 Coordonnées du cadre sur l’axe des Y 4 Car. 0000
46 Ordre de remplissage des bits dans les octets 1 Car. M
47 Autres (utilisation aux fins d’échange) 20 Car.
48 Autres (usage interne) 20 Car.
49 Longueur du champ de données variable 2 Bin. x’07C3’
(=d’1987’)
50 Champ de données variable V Données Image

* Le numéro est justifié à droite et précédé de blancs.

Enregistrement physique #5

(EXEMPLE 2 : composant 5 - type = EMI : ÉLÉMENTS DE PRÉFIXE)

Numéro d’élément Nom de champ Longueur de champ Type Contenu
0 Longueur d’enregistrement interne 4 Bin. x’094C0000’ (=d’2380’)
1 Longueur d’enregistrement 5 Car. 02376
2 Office de publication 2 Car. EP
3 Type de document 2 Car. A1
4 Numéro du document 8 Car. 0484573
5 Code de l’année impériale 1 Car.
6.1 Jeu de caractères du préfixe (ASCII) 1 Car. A
Jeu de caractères du préfixe (EBCDIC) E
Blanc
6.2 Longueur du champ de données variable 5 Car. 02124
6.3 Numéro de la version 2 Car. F2
7 Type de composant de document 3 Car. EMI
8 Numéro d’identification du composant de document 8 Car. 00020001
9 Numéro d’ordre de l’enregistrement de composant de document 2 Bin. x’0001’
10 Date de publication de la modification 8 Car.
11 Autres (utilisation aux fins d’échange) 15 Car.
12 Autres (usage interne) 15 Car.
13 Office d’origine 2 Car. EP
14 Date de production 8 Car. 19950621
15 État du document 1 Car. N
16 État du composant de document 1 Car. N
17 Numéro de cadre le plus élevé dans la page 4 Car. 0003
18 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 4 Bin. x’00000005’
19 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 2 Bin. x’0001’
20 Identification du bulletin de révision 1 Car. 0
21 Format du document (hauteur) 3 Car. 297
22 Format du document (largeur) 3 Car. 210
23.1 Numéro d’ordre d’enregistrement du document 4 Car. 0001
23.2 Numéro d’ordre d’enregistrement de document le plus élevé 6 Car. 000005
23.3 Numéro d’ordre d’enregistrement de composant de document le plus élevé 4 Car. 0001
23.4 Autres (utilisation aux fins d’échange) 1 Car.
24 Autres (usage interne) 15 Car.
25 Type de données 1 Car. 4
26 Existence de données bibliographiques 1 Car. 0
27 Existence de revendication(s) 1 Car. 0
28 Existence de dessin(s) 1 Car. 0
29 Existence de modification(s) 1 Car. 0
30 Existence de description 1 Car. 1
31 Existence d’un abrégé 1 Car. 0
32 Existence d’un rapport de recherche 1 Car. 0
33 Existence d’un dessin d’abrégé 1 Car. 0
34 Numéro étendu de document 15 Car. 0484573*
35 Autres (usage interne) 20 Car.
36 Méthode de compression des données images 2 Car. M2
37 Code du facteur K 2 Car. 99
38 Résolution 2 Car. 12
39 Hauteur du cadre 3 Car. 052
40 Largeur du cadre 3 Car. 097
41 Nombre de lignes dans la hauteur du cadre 4 Car. 0614
42 Nombre de lignes dans la largeur du cadre 4 Car. 1152
43 Code de rotation 1 Car. 1
44 Coordonnées du cadre sur l’axe des X 4 Car. 0000
45 Coordonnées du cadre sur l’axe des Y 4 Car. 0000
46 Ordre de remplissage des bits dans les octets 1 Car. M
47 Autres (utilisation aux fins d’échange) 20 Car.
48 Autres (usage interne) 20 Car.
49 Longueur du champ de données variable 2 Bin. x’084C’
(=d’2124’)
50 Champ de données variable V Données Image

* Le numéro est justifié à droite et précédé de blancs.

[Fin de de la norme]